La Cour d’appel de Guyane annule la condamnation de l’ex-candidate FN Anne-Sophie Leclère

La cour d’appel de Guyane a annulé la condamnation d’une ex-candidate FN qui avait comparé Christiane Taubira à un singe, rapporte l’AFP. Anne-Sophie Leclère avait été condamnée à 9 mois de prison ferme et 5 ans d’inéligibilité en première instance instance, une peine extrêmement lourde. La cour d’appel de Cayenne a jugé “irrecevable” l’action menée par l’association Walwari (un mouvement cofondé par l’actuelle garde des Sceaux début 1993) à l’encontre du Front national et de Mme Leclère.

Autres articles

21 Commentaires

  • berael , 22 Juin 2015 à 21:03 @ 21 h 03 min

    Soit madame Taubira a fait marche arrière sentant venir une prochaine
    défaite, soit la justice locale est plus correcte et qui connait fort bien les agissements de madame la Ministre.

  • Aliénor , 22 Juin 2015 à 21:17 @ 21 h 17 min

    là bas aussi elle a blasé son monde ?

  • jejomau , 22 Juin 2015 à 22:36 @ 22 h 36 min

    rien d’autre à dire :

    https://www.youtube.com/watch?v=zVhpT9tZa9A

    Jean-Marie Le Pen a appelé les adhérents du Front national à boycotter le scrutin par correspondance sur un projet de nouveaux statuts qui prévoit la suppression de la présidence d’honneur, préalable à son exclusion définitive du mouvement.

  • Centulle , 22 Juin 2015 à 22:42 @ 22 h 42 min

    Et le préjudice subit depuis tant de jours par de cette femme, qui va en tenir compte?
    C’est pas rien d’avoir une épée de Damocles (9 mois ferme) au dessus de la tête. A t’elle dû se rendre à Cayenne au tribunal et avec quel argent?
    C’est trop facile de broyer les gens et ensuite de reprendre ses billes comme si de rien était.

  • Marino , 23 Juin 2015 à 6:33 @ 6 h 33 min

    La Cour d’appel a considéré lundi, entre autres, que Walwari « ne justifie pas », selon ses statuts, de proposer « de défendre la mémoire des esclaves et l’honneur de ses descendants » ou « de combattre le racisme » au moins « 5 ans avant les faits reprochés » d’octobre 2013 comme le requiert la loi.

    « Sans qu’il soit nécessaire d’examiner les autres multiples exceptions de nullité » soulevées par les avocats de Mme Leclère et par celui du FN, la cour a estimé que « le tribunal n’ayant pas été régulièrement saisi de l’action publique, il y a lieu d’annuler le jugement du 15 juillet 2014″.

    Parallèlement à la procédure de Cayenne, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire visant Mme Leclère, au terme de laquelle le ministère public l’a citée à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris.

    Le procès était initialement prévu le 24 septembre 2014, mais compte tenu de difficultés procédurales dues au jugement rendu entre-temps à Cayenne, le tribunal a renvoyé le dossier à septembre 2015 pour faire le point.

    Me Jérôme Triomphe, avocat de Mme Leclère, a fait part lundi à l’AFP de sa « satisfaction ». « La cour d’appel de Cayenne a réparé le discrédit jeté sur la justice par le scandaleux jugement » de première instance. Il envisage des poursuites contre les magistrats qui l’ont rendu.

    Interrogé, le ministère de la Justice n’a pas souhaité commenter cette décision de justice.

  • HuGo , 23 Juin 2015 à 7:19 @ 7 h 19 min

    bonne Justice, cette fois….

  • Moana83 , 23 Juin 2015 à 7:28 @ 7 h 28 min

    Et ce résultat aura je suppose autant d’écho dans la presse et la TV que le compte rendu du jugement en première instance, ……, non là je rêve, sans doute !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen