Brexit : deux chefs d’entreprise britanniques confrontent leur point de vue

Brexit : deux chefs d’entreprise britanniques confrontent leur point de vue

James Fearnley, est a la tête d’un lobby qui travaille pour les entreprises de la City et se bat pour une Europe plus forte. John Mills, qui a fait fortune dans les chaînes de télé-achat, est un soutien du Labour et votera en faveur d’une sortie de l’Union. Chacun expose ses arguments économiques avec bataille de chiffres à la clé :

Autres articles

2 Commentaires

  • borphi , 22 Juin 2016 à 10:41 @ 10 h 41 min

    Les chiffres du chef d’entreprise pro-Brexit sont relatifs aux entreprises Anglaises dans leur ensemble.
    Donc en phase avec l’intérêt général de l’angleterre.

    Et les chiffres du chef d’entreprise anti-Brexit sont tirés de sa propre entreprise.
    Donc notoirement réducteurs pour faire argument à une question d’intérêt national.

  • eric-p , 22 Juin 2016 à 13:48 @ 13 h 48 min

    Le débat “In” Vs “Leave” ne se limite pas qu’aux questions économiques.

    Vous connaissez l’histoire du “Loup et du chien” (Version XXIème siècle légèrement remaniée) ?
    On dirait que les fables de La Fontaine sont encore d’actualité en ce début de XXIème siècle:

    Il était une fois un loup britannique qui n’avait que la peau et les os qui rencontra un chien UE bien beau et bien gras.
    Le loup demanda au chien comment faire pour être en aussi bonne forme:
    Oh peu de choses répondit le chien:

    -Verser une cotisation annuelle à des technocrates à Bruxelles qui décideront de votre sort à votre place
    -Faire le beau devant Barack Obama en disant qu’il est le plus beau,le plus gentil,etc…
    -Ouvrir les frontières aux gentils musulmans modérés et tolérants quand ça arrange Bruxelles
    -Obéir à toutes les nouvelles normes imposées par Bruxelles, y compris celles qui vont à l’encontre des intérêts nationaux
    -Etc…

    En voyant le collier bleu étiqueté de 12 étoiles, le loup interroge le chien:

    -Qu’est-ce celà ?
    -Peu de choses
    -Mais encore ?Vous ne faites donc pas ce que vous voulez ?

    En l’absence de réponse du chien “UE”, le loup se mit à déguerpir et court encore !

Les commentaires sont fermés.