La Manif pour Tous attend que Nicolas Sarkozy s’engage en faveur de l’abolition de la loi Taubira et lance une pétition contre la GPA

Communiqué

Dans l’intérêt supérieur de l’enfant, la France doit faire appel avant le 26 septembre auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour dire non à la GPA

L’interview de Nicolas Sarkozy ce soir sur France 2 a une fois de plus montré que la question du mariage et de l’adoption pour les couples de même sexe continue de faire débat. La loi Taubira sera à l’évidence l’un des enjeux des prochaines échéances électorales.

Le mouvement d’opposition à la loi Taubira n’a pas changé depuis l’origine : a défaut d’être radicalisé, il est tout simplement déterminé à faire entendre que deux personnes de même sexe ne peuvent fonder ensemble une famille sans avoir recours à des personnes extérieures à leur couple et qu’il n’est pas acceptable de bricoler la filiation et de léser les enfants en les privant délibérément de leur père ou de leur mère.

La Manif Pour Tous a bien noté que M. Nicolas Sarkozy a insisté, à ce sujet, sur son courage, mais sans s’engager davantage pour le moment. Le mouvement compte aussi sur sa cohérence : l’ancien Président s’était déclaré hostile au projet de loi Taubira. La Manif Pour Tous attend donc qu’il s’engage en faveur de l’abrogation.

Cependant, aujourd’hui, l’urgence est avant tout celle du 26 septembre prochain, délai qu’a la France pour faire appel des deux arrêts de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) sur la GPA – Gestation Pour Autrui. Ne pas faire appel de ces arrêts serait être complice du développement d’une nouvelle forme de traite humaine qui conduit à réduire la femme à son utérus et à l’exploiter. Nous devons refuser fermement en France mais aussi partout dans le monde le recours aux mères porteuses qui conduit à la marchandisation de l’enfant puisqu’il devient objet de contrat. M. Hollande n’a d’autre choix que de faire appel auprès de la CEDH s’il veut être cohérent avec ses propos publics maintes fois répétés selon lesquels il n’y aurait pas de GPA sous son quinquennat. Après le 26 septembre, il sera trop tard ! La Manif Pour Tous invite tous les responsables politiques opposés à la GPA – Gestation Pour Autrui – à demander publiquement à François Hollande de faire appel.

Stop à la GPA et à la PMA pour les couples de femmes, tels seront les principaux messages des manifestations de La Manif Pour Tous du 5 octobre à Paris et à Bordeaux. Mais l’abrogation de la loi Taubira sera encore et toujours réclamée par des familles attachées au mariage Homme-Femme et à la filiation Père-Mère-Enfant.

>>> Signer la pétition <<<

Articles liés

17Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Yola , 22 septembre 2014 @ 9 h 44 min

    Comment la Manif pour tous peut- elle attendre quoi que ce soit d’ un homme qui a trahi le peuple en ne tenant pas compte du référendum sur l’ Europe ? Il fera la même politique que la gauche , c’est évident .

  • François2 , 22 septembre 2014 @ 16 h 59 min

    Pas de problème, Sarkozouille peut s’engager, la main sur le coeur ; s’il était élu il ne ferait strictement rien pour l’abolition de la loi contre-nature (en même temps que contre notre civilisation) pour le faux-mariage.

  • Yves Tarantik , 22 septembre 2014 @ 18 h 12 min

    Pas d’engagement solennel d’annuler cette loi, pas de voix !
    L’équation est simple, c’est donnant-donnant et l’abolition sera un signe de redressement moral mais insuffisant : Nous attendons un Programme avec délais d’applications à la clé, pas des promesses de bateleur de foire !
    M. Sarkozy a là une chance de devenir un véritable Homme d’Etat. Qu’il ose… les Français lui donneront les majorités nécessaires
    Ils en ont ras le bol de la déliquescence… c’est ce qu’on entend dire partout et même par des gens de gauche (je ne dis pas de gôche… car ceux là… ils sont perdus pour la France)

  • Gisèle , 22 septembre 2014 @ 18 h 57 min

    En lieu et place d’un oui , il (avec ses amis Valls et Angela ) brandit la menace d’attentats djihadistes juste avant le grand rassemblement du 5 octobre . J’espère que vous avez compris !

  • vic , 22 septembre 2014 @ 21 h 45 min

    Rien a attendre de Sarko. Pourquoi ferait-il mieux que la derniere fois. Courage fillon…

  • Denis Merlin , 23 septembre 2014 @ 7 h 45 min

    Contrairement à ce que prétend tout le monde, l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) ne légitime pas la gestation pour autrui (GPA). Il demande que la filiation naturelle et biologique des pères ne soit pas niée, ce à quoi aboutissait le refus de transcription de la filiation paternelle sur les actes de l’état civil français, refus motivé par le seul fait que l’enfant avait été conçu par GPA. Cette condamnation portée par les arrêts de la CEDH est juste. La filiation paternelle est juste et l’enfant a droit à ce que la mention de son père réel soit portée sur son acte de naissance. Le droit doit appréhender la situation douloureuse de ces enfants victimes de la folie de adultes.

    Mais, pour la filiation maternelle qui est mensongère (trafic d’enfants), l’arrêt n’est pas clair. Il aurait fallu traiter les deux questions à part l’une de l’autre: parce que la filiation paternelle est vraie, biologique, alors que la filiation maternelle est mensongère et valide en conséquence un trafic d’êtres humains. Donc le refus de porter sur les actes d’état civil une filiation mensongère, ce refus est juste. La “mère” n’est pas la mère (biologique, l’homme étant un animal). Il faudrait porter sur l’acte d’état civil le nom de la véritable mère.

    Ce qui’l faut condamner c’est la législation barbare des États-Unis qui permet le trafic d’enfants. Mais cela personne ne le fait. Ce qu’il faut condamner et interdire sous menace de sanctions pénales, c’est la GPA, c’est la fécondation in vitro (aujourd’hui remboursée à grand frais par la Sécurité sociale).

    C’est pourquoi je suis très réservé sur cette pétition qui répand de fausses informations et protège la barbarie.

  • Denis Merlin , 23 septembre 2014 @ 7 h 48 min

    Lire “les arrêts”: il y en a deux.

Les commentaires sont clôturés.