Le sénat coupe les financements des collectivités territoriales

La nouvelle situation politique de la Haute assemblée donne parfois des résultats incompréhensibles. Le Sénat, discutant actuellement du projet de loi de finances pour 2012, vient de rayer d’un trait de plume 50 milliards d’euros de dépenses de l’Etat en faveur des collectivités territoriales (ce que l’on appelle, en langage technocratique, la dotation globale de fonctionnement ou, plus simplement, DGF). Le rapporteur général du budget, Nicole Bricq (socialiste), avait brutalement modifié le dispositif gouvernemental. L’UMP vota contre le nouveau dispositif Bricq. Ce qui entraîna la suppression pure et simple de l’article 6 du PLF, et donc de la DGF ! Autrement dit, le sénat, désormais à gauche, vient d’offrir 50 milliards d’économies au gouvernement de droite et vient de supprimer 50 milliards de recettes pour les collectivités territoriales qui sont pourtant l’électorat des sénateurs…

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Maroun , 23 novembre 2011 @ 17 h 50 min

    La technique est simple, là où les collectivités locales sont à gauches, on ne dépense plus rien, on ferme tout ce qu’on peut, et on accuse la droite d’avoir coupé les budgets pour mieux se faire réélire… Technique gauchisante classique.

Les commentaires sont clôturés.