Au tour du Courrier Picard d’être menacé

“Ce vendredi matin, à 5 h 50, un homme âgé d’une quarantaine d’années s’est présenté à l’accueil de notre journal, rue de la République à Amiens. Violent, il s’en est pris au gardien de nuit du Courrier picard qui l’a refoulé”, affirme Le Courrier Picard. “L’homme, portant des coups dans la porte, a proféré des menaces de mort contre le gardien et contre les journalistes de la rédaction, faisant notamment référence au tireur fou (sic) de Paris. Les policiers l’ont interpellé et placé en garde à vue. Des plaintes vont être déposées dans la matinée.”

On parie que si l’homme est identifié comme étant d’extrême droite, la machine de l’antiracisme et de la victimisation se mettra en branle ? Dans le cas contraire, ce sera un fou, un désaxé, etc., affirmeront les confrères du Courrier Picard.

Articles liés

9Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Catoneo , 22 novembre 2013 @ 17 h 35 min

    Qui peut en vouloir au Courrier picard ?
    Xavier Bertrand ?
    Vont-ils le reconnaître sous sa perruque et sans ses moustaches ?
    Suspense !

  • Gisèle , 22 novembre 2013 @ 23 h 08 min

    C’est dans l’air tout à l’heure … le couvert est remis !
    L’occasion était trop belle pour victimiser les journaleux !!! ( j’ ai zappé ! )
    Quant à JFK … bonne nouvelle !
    Philippe Labro a trouvé qui l’a assassiné !!
    Oui oui !!! ce sont les racistes extrême droite !!!!!
    J’ ai éclaté de rire !!!! ah ah ah !!!!!
    ça devient vraiment très comique !!!

  • Gisèle , 22 novembre 2013 @ 23 h 11 min

    ché pon mi ! jeul jure !!!! j’y éto pon ! mi j’ éto ché mi !

  • monhugo , 22 novembre 2013 @ 23 h 30 min

    Un bel exercice de langue de bois chez Taddeï en ce moment-même – on y parle “liberté de la presse”, à partir du “fait divers” Dekhar. C’est plié, comme ça gêne aux entournures, c’est du banal, du quasi-marronnier. Que du média de gauche évidemment, ou de “l’expert” de gauche. Il y a même une espèce de crypto-syndicaliste qui pleurniche sur les suppressions de postes dans le service public télévisuel, sur l’air de “comment voulez-vous un service public d’information de qualité, en mégotant sur les effectifs ?”. Même ritournelle que les enseignants qui réclament d’autres enseignants, parce que la quantité ferait la qualité… Le niveau de plus en plus lamentable de l’enseignement en France donne pourtant de manière éclatante la preuve du contraire ! Pareil dans les “gros” médias, qui se copient les uns les autres, “riches” de plumitifs interchangeables.
    Le problème, c’est le “climat” (fascisant… on ne le dit pas, mais on le pense si fort..). Avec un islamique repris de justice et extrême-gauchiste au coeur du “fait-divers”, il fallait oser. Cette canaille médiatique ose, et brode à l’envi !
    Un Le Gallou, par exemple, les aurait empêchés de blablater et de pontifier sur du vent. Mais aucune envie d’un tel trublion. Culture stricte de l’entre-soi.

  • monhugo , 22 novembre 2013 @ 23 h 38 min

    J’allais oublier, le gaucho façon “touche pas à mon pote journaleux inutile” d’ACRIMED (quésako ?) s’appelle “Salingue”….Il y a des noms de famille prédestinés comme cela..

  • Tom Joad , 23 novembre 2013 @ 0 h 14 min

    @monhugo

    En voyant les invités et leur pédigrée, mon réflexe a été d’éteindre cette satanée téle.

    Vos commentaires valident mes craintes et confirment surtout que Taddeï s’est définitivement couché devant Patrick Cohen.

    CSOJ mérite désormais un très large détour…

  • monhugo , 23 novembre 2013 @ 1 h 05 min

    Taddeï faisait montre à un moment de certaines velléités* de penser tout seul. Et pourquoi pas de respecter un certain pluralisme. C’est en effet du passé.
    Ce soir, à prendre la chose au xième degré, on pouvait en rire, car ces “braves” gens parlaient de la liberté d’informer, de la façon la moins libre qui soit.
    * Le parcours personnel de l’intéressé traduit de manière éclairante son caractère pusillanime. Entre 20 et 30 ans, il a touché à un peu tout en fac : droit, sémiologie, histoire..
    6 inscriptions successives. N’a jamais dépassé la 1ère année dans chaque discipline…

Les commentaires sont clôturés.