NON, MME PECRESSE, L’ISLAM N’EST PAS UNE RELIGION FRANÇAISE

L’ISLAM EST ELLE VRAIMENT UNE RELIGION FRANÇAISE,

« L’islam est une religion française, et tous ceux qui diraient le contraire se trompe ». Cette affirmation aurait pu être prononcée sur le plateau de Cnews par Jean-Luc Mélenchon ou un ayatollah quelconque. Eh ! Bien non, c’est Valérie Pécresse qui en est l’auteur. D’un coup de menton faisant onduler sa blonde chevelure, elle nous a balancé cette énormité sans aucun état d’âme.

Puis-je vous répondre, chère Valérie, ex-LR, que la tromperie vient de votre part. Jamais l’islam n’a été une religion française. Elle le sera peut-être, un jour, à cause de politiciens sans conviction, comme vous. Mais au jour où ces lignes sont écrites, l’islam reste une religion étrangère à la France et à l’Europe. Une religion qui s’est imposée, hier par la force du sabre à travers l’Afrique et l’Europe de l’Espagne à l’Autriche voire même en France, et qui s’impose aujourd’hui tranquillement par le biais d’une immigration incontrôlée, par le regroupement familial ( merci au couple Giscard-Chirac) et par la faiblesse de nos gouvernants depuis cinquante ans.

Non, Madame Pécresse, peut-être espérez vous conquérir quelques voix dans nos banlieues islamisées, mais que nenni, l’islam religion politique, n’est pas adaptée à notre mode de vie. Le Coran dicte une loi contraire à nos valeurs fondamentales et à notre vie quotidienne.

Je viens d’écouter l’intellectuel égyptien Sayyed Al-Qimmi, interviewé le 24 janvier 2018 par Al-Hurra TV. Cet homme est réputé pour sa dénonciation de l’islam. Valérie Pécresse ferait bien de se faire sienne son jugement, avant de faire une telle déclaration. «  L’héritage islamique s’est figé il y a mille ans au 4ème siècle de l’islam. Depuis, il n’a pas avancé, pas évolué, ne s’est pas renouvelé, et pourtant l’islam constitue toujours la base de réflexion du citoyen ordinaire qui se tourne vers la religion pour résoudre leurs problèmes. Imaginez simplement une religion qui a cessé d’ajouter quoi que ce soit depuis mille ans ! Alors, oui, je le dis, la manière de penser des musulmans est aux antipodes de notre époque ».

Je n’arrive pas à comprendre le cheminent d’une pensée politique comme celle de la présidente de la région Île-de-France pour sortir une pareille bourde qui devient une ineptie historique. Wikipédia est très instructif lorsqu’on interroge cette encyclopédie sur l’histoire de l’islam en France. C’est une longue succession de conquêtes sanglantes qui parsème notre histoire depuis la souveraineté musulmane sur Narbonne de 719 à 759 reconquise, après la bataille de Poitiers, par les Francs menés par Pépin le Bref.

Il faudra attendre la conquête de l’Algérie pour que la France contrôle enfin les forces musulmanes dont les razzias n’avaient cessé de harceler nos côtes provençales et nos navires. L’islam s’est ensuite tranquillement installée sur notre terre après les deux guerres mondiales. En 1920, ils sont 120.000 nord-africains à vivre en France. Avec une seule mosquée, celle de Paris. Cent ans plus tard, ils sont entre 6 et 10 millions tandis que les mosquées poussent aux confins de toutes nos villes. Elles seraient près de 2500 aujourd’hui avec écoles coraniques et bourrage de crâne garanti.

Si l’islam est indiscutablement devenue la deuxième religion de France de par le nombre de ses adeptes, cela n’est du qu’à la faiblesse de nos dirigeants, et à la grande désertification de nos paroisses. Mais l’islam n’en est pas pour autant une religion française. Et encore moins une culture française. Ah ! que le Père Charles de Foucauld avait vu juste en posant et répondant à la question : « Des musulmans peuvent-ils être vraiment français ?
Exceptionnellement, oui. D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l’un, celui du mehdi (NDLR : dans l’Islam, le mehdi est le sauveur attendu à la fin des temps), il n’y en a pas ; tout musulman, (je ne parle pas des libre-penseurs qui ont perdu la foi), croit qu’à l’approche du jugement dernier le mehdi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non-musulmans »

Floris de Bonneville

Autres articles

3 Commentaires

  • louis , 23 novembre 2019 @ 15 h 05 min

    pecresse comment des couillons ont ils pu voter pour cette conne !

  • AUDUC , 24 novembre 2019 @ 16 h 44 min

    ” L’Islam est plus que français. C’est la religion la plus répandue sous le drapeau français” Anatole France , dans “L’Egiise et la République.” 1903

  • JSG , 26 novembre 2019 @ 15 h 30 min

    “Les musulmans ne sont pas des français, ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri…” Charles de Gaulle…
    Et ça se réfère au gaullisme pour récupérer des voix !
    >Benoît XVI (Gänswein George/secrétaire particulier de Benoit XVI) « Les tentatives pour islamiser les pays occidentaux ne doivent pas être dissimulées. La menace que cela fait peser sur l’identité de l’Europe ne devrait pas être ignorée sous prétexte de respect mal placé ».
    >Grand Mufti de Jérusalem (en 1943), « Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam. » et Pécresse adhère à ce club…
    Après ces excès de viles paroles de ces pourris de politiques, qu’ils ne viennent pas se plaindre que les vrais gens leur tournent le dos !
    jsg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *