Courrier d’une lectrice sur la propagande LGBT

Chers Français,

Je souhaiterais faire partager ma découverte !

J’enseigne “la découverte professionnelle” dans un collège privé. Pour préparer mes cours, je me suis aidée des dossiers fournis par le site de l’ONISEP pour les professeurs. J’y ai donc découvert un chapitre sur “les formations selon le genre”. Les objectifs sont de faire travailler sur les stéréotypes masculin/féminin.

Les filles vont visionner des vidéos sur la formation”traditionnellement masculine” où des femmes vont présenter leur métier dit “masculin”. Les garçons vont visionner des vidéos sur la formation”traditionnellement féminine” où des hommes vont présenter leur métier dit “féminin”.

Voilà où la jeunesse est amenée…

Vous pouvez visionner le document, c’est à la page 327 du fichier ci-joint.

Cordialement,

E.

Autres articles

26 Commentaires

  • J.75 , 23 Fév 2014 à 14:58 @ 14 h 58 min

    Merci de votre témoignage sur la propagande libertaire qu’on assène aux enfants d’aujourd’hui!

  • jejomau , 23 Fév 2014 à 15:58 @ 15 h 58 min

    perso, j’aurai bien vu Najat en soubrette et Taubira en sage-femme … aves le bonnet de Bécassine sur la tronche. Aucun homme bien membré et virilement constitué ne peuvent les remplacer dans ces métiers dans lesquelles elles auraient excellé… J’en suis sûr !

  • monhugo , 23 Fév 2014 à 16:09 @ 16 h 09 min

    Les pages sont mélangées.
    Ai fini par trouver ladite page 327.
    Que retenir de ce jargonnage bourratif (ai survolé l’ensemble) ?
    “Déconstruire” les “stéréotypes”, ça sert à quoi ? Inciter les filles à devenir grutier (“grutière”) et les garçons, manucure ou secrétaire ?
    Et pourquoi pas ? “Bac” pro pour “bac” pro….. Si l’on n’a pas le vertige (la cabine est souvent à plus de 30 m du sol) et le coeur bien accroché (travail par tous les temps, sauf en cas de grand vent), manoeuvrer une grue, c’est plutôt bien payé : de 2.000/2.200 euros en brut mensuel pour un débutant, à 2.700/2.800 pour un ouvrier confirmé. Sans les primes, et pour une grue “simple”.
    C’est donc bien mieux que le SMIC (1.445 euros en brut) auquel débutent en général manucure et secrétaire…
    Mais… Le BTP est-il enthousiaste à l’idée d’engager des femmes pour manier un outil “complexe” ? Les grutiers montent la grue, en assurent la maintenance (y compris en sachant résoudre les pannes simples) et peuvent travailler de nuit.
    Mais… Les garçons sont-ils tentés par des professions sans évolution de carrière significative, avec des salaires minimum ?
    Poser ce genre de questions est déjà y répondre !
    Plus constructif : apprendre à tous les enfants, filles et garçons, les “fondamentaux”. Si (enfin !) fait correctement, on y verrait plus clair.

  • Paule C , 23 Fév 2014 à 16:32 @ 16 h 32 min

    Il serait plus pertinent d’informer TOUS les élèves sur TOUS les métiers, en expliquant que TOUS peuvent y accéder. Vouloir introduire là l’idéologie du genre est une escroquerie intellectuelle inacceptable. Et une preuve supplémentaire du mensonge gouvernemental sur l’enseignement de l’idéologie du genre.
    C’est aussi recréer arbitrairement des barrières entre les sexes (pardon, les genres…) qui, heureusement, s’effacent de plus en plus. Il y a déjà des femmes avocates, chauffeur de bus, caristes…et des hommes caissiers de supermarché, “hommes de ménage”, infirmiers ou “sage-femmes”. On dirait que seule ministre des “droits des femmes” l’ignore encore.

  • Olive84 , 23 Fév 2014 à 17:13 @ 17 h 13 min

    Et bien, je souhaite bon courage aux pauvres profs qui, la fleur aux lèvres et leur carte FSU en main, vont devoir enseigner cela dans des classes dites “sensibles” avec plein de “Jean-Edouard” très susceptibles sur les hiérarchies homme/femme …..
    Ou comment assister au téléscopage de la théorie du genre et de la stratégie Terra Nova 😀
    J’aimerai être une mouche pour assister à la scène 😀

  • xrayzoulou , 23 Fév 2014 à 18:11 @ 18 h 11 min

    Qu’est ce qu’ils nous casse les pieds pour obliger les femmes à épouser les mêmes métiers que les hommes ! Presque tous les métiers sont accessibles, aux hommes et aux femmes (regardez les armées par exemple), la médecine, la recherche…. les hommes et les femmes sont présentes, même en politique !!!!! Alors il ne faut pas rigoler, l’égalité entre hommes et femmes se sera quand les hommes pourrons être enceintes. Nous sommes complémentaires et non égaux. Le “gender” et une vaste farce, faite pour amuser nos politiques.

  • JSG , 24 Fév 2014 à 6:48 @ 6 h 48 min

    l’E.N. ferait mieux de s’exciter sur les métiers d’avenir pour créer des vocations parmi les collégiens en créant des vocations autres que fonctionnaire…..
    Oui, mais voilà, comme la gouvernance française est largement extraite de l’administration, avec des gens qui n’ont pas les compétences pour parler des métiers, on tourne en rond.
    On relègue les professeurs du technique dans des culs-de-sac, les alimentant avec des jeunes en echec scolaire.
    De plus, les métiers du futur étant difficilement discernables, mieux vaudrait que ce soit l’industrie privée qui soit chargée de la formation professionnelle de nos jeunes, en étant subventionnée par ce qui est gâché par l’E.N..

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen