Le bilan de la Journée de retrait de l’école de février

Source : JRE

Autres articles

5 Commentaires

  • Boutté , 24 Fév 2014 à 7:19 @ 7 h 19 min

    La Carte semble établir que le monde musulman a été beaucoup plus sensible au message que le monde chrétien ou athée . Il est vrai qu’il est plus discipliné et que pour les autres l’ école est bien souvent une garderie pendant que maman travaille .

  • DN , 24 Fév 2014 à 11:10 @ 11 h 10 min

    A force de subjectivisme et de charité mal placée (tiers-mondisme et lutte des classes), l’Église de France récolte ce qu’elle a semé : les églises sont vides, et les français n’y vont plus que pour le folklore (Toussaint, Noël, mariages, enterrements).
    On a réussi à faire faire aux chrétiens plusieurs siècles de retour en arrière, c’est à dire l’adoration du Veau d’Or du matérialisme. Ma télé, mon foot, mes pantoufles, ma bière, mon PMU; pendant ce temps-là les enseignants peuvent lobotomiser mes enfants à condition de le faire sans baffes sinon je porte plainte.

  • Gisèle , 24 Fév 2014 à 23:57 @ 23 h 57 min

    Vous avez oublié : ma randonnée du dimanche matin …

  • eric-p , 25 Fév 2014 à 1:22 @ 1 h 22 min

    Il y a de ça effectivement et puis aussi la tentative systématique de la gauche et du pouvoir politique de discréditer et disqualifier au MAXIMUM le mouvement de
    Farida Belghoul.

    Certains “intellectuels” qualifient les parents des enfants ayant retirés leurs enfants de “mal éduqués” “victimes de mauvaises rumeurs” etc….

    Pour Farida Belghoul, associée à Alain Soral= négationniste= extrémiste=….

    Et puis il ya des campagnes ordurières “anti-Soral” dignes des méthodes soviétiques.
    Comment font-ils ?
    Ils font pression sur la soeur d’Alain Soral pour que celle-ci le stigmatise au maximum. Ainsi, elle déclare à qui veut l’entendre qu’elle a coupé les ponts avec son frère depuis deux ans (une déclaration évidemment invérifiable),
    ce qui lui permet de garder les faveurs du milieu du cinéma, réputé “gauchisant” et “progressiste” (comprendre homophile).

    Les rares personnes à avoir le courage de tenir des propos “anti-tendance”
    (par exemple Alain Delon) sont systématiquement stigmatisées et en réalité
    la plupart des personnes qui veulent protéger leur carrière …gardent le silence.
    Je retiens également le véritable “Procès de Moscou” mené par un journaliste
    stalinien Aymeric Caron à l’encontre de Véronique Genest
    qui a commis le “crime affreux” de parler du génocide des indiens par les musulmans ( On parle de plus de 60 millions de victimes !)
    et régulièrement passé sous silence ….y compris dans la “Pravda” (Wikipédia n’en dit pas un mot !).
    Les procédés utilisés par ce journaliste durant cette émission sont tout simplement inacceptables dans un pays qui ose encore se qualifier de “démocratie”.

    Ce terrorisme intellectuel est finalement assez proche des pays réputés totalitaires (URSS, Corée du Nord,etc…) car il en reprend les méthodes
    (intimidations, pressions financières,sanctions professionnelles voire pire).

  • eric-p , 25 Fév 2014 à 1:33 @ 1 h 33 min

    On a tout de même les moyens de se “vacciner” et de vacciner ses enfants.
    Ayant moi-même été “victime” de l’enseignement de la contraception dans une école catholique (et le cours donnait accessoirement une vision erronnée
    ET partiale de l’église sur la question),
    je n’hésite pas à dire à mes filles ce qu’elles doivent penser de toutes les saloperies qu’on tente de leur inculquer.

    Un intellectuel américain, Noam Chomsky, avait recommandé à ses concitoyens
    de prendre des “cours d’auto-défense intellectuel”.
    Il a parfaitement raison !

    En réalité, nous sommes beaucoup mieux armés qu’eux sur le plan idéologique
    car il y a une différence entre le message de l’éducation nationale et le nôtre:

    L’UN EST PARFAITEMENT MENSONGER ET LA SOCIÉTÉ EN PAIE TOUTES LES CONSÉQUENCES.

    L’AUTRE EST UN MESSAGE DE VÉRITÉ QUI EST CERTES PLUS LONG À ASSIMILER MAIS DONT L’HISTOIRE A PROUVÉ LES VERTUS.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen