VIDÉO | Éric Zemmour définit le Français de souche et défend sa “supériorité symbolique”

Écoutez la définition donnée du Français de souche par Éric Zemmour, qui se veut le défenseur de sa “supériorité symbolique”, face à Nicolas Domenach qui récuse totalement cette expression et donnez votre avis dans les commentaires :

Source : “Ça se dispute”, I>Télé, vendredi 18 avril 2014.

Autres articles

17 Commentaires

  • ranguin , 23 Avr 2014 à 9:04 @ 9 h 04 min

    Domenach est un ANE ! Je m’en doutais depuis longtemps, j’ai voulu lui donner le bénéfice du doute, aujourd’hui j’en suis certain.

    Comment peut-on nier “ses racines” ? Il le fait sans émoi. Cet homme est dangereux.

    Nier que l’on est Français de souche, c’est vouloir refuser le droit aux enfants abandonnés de retrouver leurs parents (leurs racines). Zemour a raison en affirmant que ceux qui ne veulent pas s’intégrer doivent partir. Il est vrai que l’on amène toujours un peu de sa terre avec ses souliers, mais un peu, pas le pays en entier.

    Zemour reconnait être un colonisé heureux de l’avoir été. En ce qui me concerne je suis heureux qu’il l’ait été.

  • Charles , 23 Avr 2014 à 11:33 @ 11 h 33 min

    Domenach,Domenach,vous avez dit Domenach ???

    Vous voulez dire “Démoniaque”

    Ce pauvre vieux bobo usé du 5 eme se trouve piégé dans sa pathologie personnelle
    liée a sa poly-sexualité non assumée,alors que celle ci est dans l’air du temps.

    La discussion avec ce pantin ne mène à rien
    si ce n’est à permettre à Zemmour d’enfoncer le clou encore plus loin.

    Merci Démoniaque,vous nous rendez service.

    Je crains que vos maîtres ne s’en rendent compte
    et décident de vous coupler le sifflet dans peu de temps.

    En effet,vous faites monter l’audience de Z qui nous sort un argumentaire en béton,
    comme un bon boulanger nous sortirait des miches douces à croquer.
    Un monde qui vous est étranger.

    Léa Salami est ridicule de partialité a vouloir couper Z
    des qu’elle sent que l’argument de Z porte juste.
    Elle respire la haine de la France de toutes les pores de sa peau.
    Merci,encore merci.On en redemande.
    URGENT
    Faites des captures du lien et envoyez un mail aux amis pour 1.29 mn de bonheur

  • FIFRE Jean-Jacques , 23 Avr 2014 à 13:12 @ 13 h 12 min

    Manifestement Domenach adore les maelstroms comme il déteste toute notion de hiérarchie.
    Selon lui la France ne comporte aucune sorte d’identité. Selon lui la France doit autant à ceux qui ont tenté de la détruire qu’à ceux qui l’ont construite. C’est une idée aberrante et totalement farfelue qu’il faut naturellement réfuter sans aucune hésitation.
    Oui, il existe une hiérarchie dans la « Francitude ». C’est-à-dire que ceux qui ont servi ce pays et on contribué à le construire ont une prééminence sur tous ceux qui y viennent pour profiter de sa protection sociale et de son niveau économique et sociale sans nécessairement vouloir en adopter la citoyenneté et par voie de conséquence sans la respecter.
    Les premiers sont de vrais Français, pas seulement au sens de l’acception administrative mais par nature ou par cœur et les autres sont des Français de circonstance, de papiers, qui pour certains ne veulent pas respecter la loi française à laquelle il préfère une loi d’origine prétendument divine et qui sont plus attachés à leurs bled d’origine qu’à cette France qui demeure malgré tout une chance pour beaucoup ainsi qu’un exemple pour tous.
    Eric ZEMMOUR est dans le juste.

  • le lecteur , 23 Avr 2014 à 17:16 @ 17 h 16 min

    Mais qu’il est c** Domenach !! Quel idiot !! Bon ethno-masochiste tu es ? Bah bouge pas Nicolas, un de ces quatre, la réalité va te rattrapper de plein fouet.

    Un Français, c’est un homme de race blanche, civilisationnellement Européen, spirituellement catholique (ou bien païen), un point c’est tout.

  • mustang , 23 Avr 2014 à 17:38 @ 17 h 38 min

    Domenach nous ressert l’histoire des ostrogoths qui date……..du 8ième siècle,
    c’est ce qu’on appelle du réchauffé! La vérité, c’est que la population française
    est restée très stable et homogène jusqu’au 19ième siècle (nonobstant les quelques
    enfants légitimes ou illégitimes que les anglais nous ont laissé……).
    Le problème n’est pas tant l’immigration elle même que la capacité des populations
    immigrés à s’intégrer puis à s’assimiler. Cette capacité dépend de divers facteurs,
    en particulier la volonté initiale de s’intégrer et de travailler, la culture, la religion, etc……
    Les populations d’origine polonaise, italienne, portugaise, espagnole se sont
    “fondues” dans la masse alors qu’elles n’ont pas toujours été bien accueillies
    au départ.
    On voit qu’il n’en est pas de même avec les populations musulmanes venant
    d’Afrique du Nord. C’est un fait objectif, que l’on est bien obligé d’observer,
    que l’on soit de droite où de gauche (il semble qu’à droite on soit beaucoup plus
    lucides). Bien sûr, il y a des personnes qui cherchent authentiquement à s’intégrer.
    Ces personnes méritent qu’on leur donnent leur chance.
    Mais vouloir continuer à laisser entrer 200.000 immigrés par an (n’est ce pas
    monsieur Sarkozy?) alors que nous avons 5 millions de chômeurs (partiels ou
    complets), des budgets sociaux qui explosent, une armée de mal logés, une sécu.
    au bord de la faillite, sans parler de la dette, des banlieues ghettos etc, etc, etc….
    ce n’est même plus de l’idéologie, c’est de la bêtise.

  • Stephan_Toulousain , 24 Avr 2014 à 2:49 @ 2 h 49 min

    Moi je trouve effarant de voir que des étrangers puissent etre au gouvernement ( Valls espagnol, Belkacem marocaine …)

    Il faudrait que la constitution interdise tout mandats à des français qui,ne le sont pas de naissance et qui ne sont pas enfants de français de naissance.

    De plus, j’interdirai la bi-nationalité.

    Le choix de Valls à la tête de l’Etat n’est peut-être pas si anodin que ça. Il se fout de l’histoire de France et est capable de proposer des super-régions en découpant la France avec des lignes droites.

  • Boutté , 24 Avr 2014 à 8:37 @ 8 h 37 min

    Je suis heureux d’accepter notre colonisation par Rome , évènement indispensable pour que la Gaule chevelue puisse passer d’un ramassis de Tribus toujours affrontées à un pays viable . Sans doute la marque romaine n’a-t’elle pas été assez forte pour assurer la pérennité durable du sentiment de nation mais c’est déjà bénéfique . Merci Jules ! Je me sens de ce fait Français de souche. Sans doute quelques invasions berbères ou arabes dans les Flandres ont-elles donné à mes ancêtres un aspect peu gaulois et puis j’ai appris ( tardivement car on ne s’en faisait pas gloire à l’époque) qu’un Officier du Premier Empire aux Lanciers Polonais avait couché en travers de son cheval une jolie Polonaise qui devint mon arrière-arrière-grand mère, voire plus , mais – dans l’ensemble – je suis Français jusqu’à la moelle et désire le rester , comme on reste dans la chorale dont on fait partie même si de temps en temps on sort par inadvertance une note mal située qui nous rappelle à une saine modestie !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen