Georges Moustaki était (aussi) un militant pro-pédophilie

Tandis que les médias français pleurent “un homme en blanc, barbe assortie, longs cheveux idoines”, aucun ne rappelle que Georges Moustaki faisait partie des 63 signataires d’un texte de soutien au pédophile Gérard R. (qui attendait depuis 18 mois son procès) paru dans Libération en mars 1979. Y est notamment dénoncé “l’ordre moral” qui viserait au “maintien de la soumission des enfants-mineur(e) s au pouvoir adulte” et affirmé que “l’amour des enfants est aussi l’amour de leur corps. Le désir et les jeux sexuels librement consentis ont leur place dans les rapports entre enfants et adultes. Voilà ce que pensait et vivait Gérard R. avec des fillettes de 6 à 12 ans dont l’épanouissement attestait aux yeux de tous, y compris de leurs parents, le bonheur qu’elles trouvaient avec lui”.

Autres articles

117 Commentaires

  • Jacques , 23 Mai 2013 à 17:00 @ 17 h 00 min

    Il signe celle de 79 qui évoque une gamine de 6 ans. En dessous de la puberté c’est non, point.

  • monhugo , 23 Mai 2013 à 17:14 @ 17 h 14 min

    “…pour vous c’est peut être que 4,8 ou 15 sont similaires, mais c’est que vous n’avez pas connu d’adolescente”. “Connu” bibliquement, non ! Car je suis une femme et hétéro ! Seriez-vous pour votre part une sorte de Gabriel Matzneff au petit pied, M.”Gérard Couvert” ? Matzneff est (ou était ? vu l’âge..) grand amateur de chair fraîche et volontiers signataire de toutes sortes de pétitions contre les poursuites en matière de pédophilie (mais pas celle de l’article, me semble-t-il).

  • monhugo , 23 Mai 2013 à 17:17 @ 17 h 17 min

    Une gamine de 10 ans “pubère” (âge des premières règles – fréquent chez les méditerranéennes) cela reste une gamine. Ou à 11 ou 12 ans. En-dessous de 15 ans, c’est de la pédophilie, pour faire court.

  • Gérard Couvert , 23 Mai 2013 à 17:21 @ 17 h 21 min

    Vous êtes d’une grande mauvaise fois, et sottement réactive. Nous ne parlons pas de Con-Bandit, personnage que j’exècre.
    Quand au fait qu’il soit liberal je vous invite à lire ses dernières déclarations (au moins depuis 2005) concernant l’euro, le droit du travail, l’inutile défense des faibles (c’est le coté germanique), etc.
    Pour ma part j’estime que la collusion libertaires/libéraux s’exprimer très bien au travers de l’E.U.

  • Gérard Couvert , 23 Mai 2013 à 17:23 @ 17 h 23 min

    Pour une fois nous sommes du même avis, et peu importe que la petite soit pubère, il s’agit de tout autre chose, et qui arrive rarement avant 16/17 ans, et de rares fois à 15 ans.

  • PARITEPEREMEREdepuis2000 , 23 Mai 2013 à 17:25 @ 17 h 25 min

    Et entre 77 et 79 il y a eu le 4 mars 78 sur france-CULture une émission attaquant le délit d’attentat à la pudeur sur mineurs avec les deux grands homo-pratiquants FOUCAULT et HOCQUENGHEM ainsi qu’un avocat de Nantes (qui fut président du SAF il y a une dizaine d’années et est actuellement maître de conférences à la fac de droit).
    Voici un extrait très significatif :

    J. Danet: Je voudrais ajouter quelque chose en réponse à la même question. Quand nous disons que le problème du consentement est tout à fait central dans les affaires de pédophilie, nous ne disons pas que le consentement est toujours là, bien entendu. Mais, et c’est là où on peut dissocier l’attitude de la justice dans le cas du viol et dans le cas de la pédophilie, dans le cas du viol, les juges considèrent qu’il y a une présomption de consentement de la part de la femme, et qu’il y a à démontrer le contraire. Alors qu’en matière de pédophilie, c’est l’inverse. On considère qu’il y a une présomption de non consentement, une présomption de violence, même dans le cas où on n’a pas pu inculper d’attentat à la pudeur avec violence; dans le cas où on s’est rabattu sur le texte de l’attentat à la pudeur sans violence, c’est à dire du plaisir consenti. Parce qu’attentat à la pudeur sans violence, il faut bien dire que c’est la traduction répressive et juridique du plaisir consenti. Il faut bien voir comment on manipule le système des preuves; de façon inverse dans le cas du viol de femmes et dans le cas de l’attentat à la pudeur pédophile.

    consulter :
    http://foucault1978.blogspot.com/2007/07/pudeur.html

  • Francois Desvignes , 23 Mai 2013 à 17:27 @ 17 h 27 min

    Ce n’est pas tant le fait qu’il ait signé un texte cautionnant la pédophilie en 1979 qu’il faut lui reprocher.

    Mais de ne jamais être revenu sur sa signature depuis tout ce temps (à l’instar de tous les signataires)

    Dans un autre registre, vous vous souvenez que Miterrand , alors Ministre de la Culture, (autre pédéraste) , avait refusé de célébrer Céline à cause de ses écrits antisémites (…).

    Pourtant, Céline avait eu le courage après la guerre d’interdire à son éditeur de rééditer ces écrits et à plusiieurs reprises avait clairement indiqué regretter de les avoir non pas seulement publiés mais écrits.

    Mais Céline à la différence des signataires des textes incriminés, avait du coeur en plus du talent qu’aucun d’eux n’aura jamais.

    Ce pourquoi Céline était authentiquement Français alors que les signataires de ce brûlot pédophile ne sont que socialistes, haineux de Dieu et des Français.

Les commentaires sont fermés.