Pour Henri Guaino, décidément honnête, Macron a certaines bonnes intuitions

Pour Henri Guaino, décidément honnête, Macron a certaines bonnes intuitions

Articles liés

13Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 23 mai 2017 @ 23 h 03 min

    Dans sa déclaration à la HATVP (en sa qualité de ministre) Macron ne mentionne que son appartement parisien, il oublie sa maison du Touquet. Sa déclaration à la HATVP est donc fausse. De tels manquements font l’objet de sanctions pénales qui sont expressément rappelées en dernière page de la déclaration qu’il a signé et daté de sa main à la HATVP le 24 octobre 2014.

    POURQUOI N’A T’IL PAS ETE POURSUIVI ?

  • jejomau , 23 mai 2017 @ 23 h 06 min

    MACRON a autorisé la vente de la filière énergie d’Alstom à l’américain General Electric par l’intermédiaire de la banque Rothschild.
    Ceci représente une situation de conflit d’intérêts au sens de la loi 2013 – 907 relative à la transparence de la vie publique qui dans son article 2 stipule que « constitue un conflit d’intérêts toute situation d’interférences entre un intérêt public et des intérêts publics ou privés qui est de nature à influencer ou à paraître influencer l’exercice indépendant, impartial et objectif d’une fonction ».

    POURQUOI LE PNF NE BOUGE PAS ?

  • Gisèle , 24 mai 2017 @ 1 h 08 min

    Et si cette maison avait été subtilement mise au nom de son épouse en séparation de biens ? tout simplement …

  • Charles , 24 mai 2017 @ 7 h 39 min

    Gisèle-
    Pour la déclaration ISF (définition du seuil),les actifs pris en considération sont tous les actifs détenus par un couple, que celui ci soit “marié” “pacsé” ou simplement “cohabitant”.
    Donc pour l’ISF, une séparation de biens n’a aucun impact sur le calcul du total imposable.

    Le titre éditorial de Eric Martin est ,à mon avis, source de confusion.
    Guaino dit simplement que le retour à une certaine “verticalité ” présidentielle par Macron est une bonne chose en soi. Ceci étant, cela servira à initier des décisions nuisibles pour la France.

  • C.B. , 24 mai 2017 @ 9 h 21 min

    Pour la maison du Touquet, qui semble être un bien propre de “Brigitte”, il doit y avoir une créance du couple sur “Brigitte” puisqu’un somme non négligeable a été affectée à d’immportants travaux dans cette propriété: et ça, ça devrait figurer dans la déclaration (les déclarations successives de EM sont assez incohérentes).

  • jejomau , 24 mai 2017 @ 10 h 58 min

    MAISON du TOUQUET de MACRON :

    MACRON a bien essayé de VOLER le fisc ET a bien été pris la main dans le sac en réalité…. Il repassera comme “renouveau politique” encensé par les médias Gauchos !

    En effet , Macron a fait l’objet d’un redressement pour la sous-évaluation de cette maison, dont il était propriétaire depuis 2007

    MAIS ce redressement fiscal n’a porté que sur les années 2013 et 2014, parce qu’il a profité de la prescription fiscale pour les années antérieures, de 2007 à 2012…. !

    MACRON EST FONCIEREMENT MALHONNETE !

  • Jean NOGUES , 24 mai 2017 @ 11 h 05 min

    A Jejomau :

    merci de poser des bonnes questions.

    Ces non-poursuites montrent que la loi est devenue ne carpette sur laquelle certains, plus égaux que d’autres, ont accaparé le droit de s’essuyer les pieds selon leur bon plaisir, avec la complicité muette de certains personnages bien placés dans l’univers judiciaire.Dans ces conditions, comment espère-t-on convaincre les citoyens lambda qu’ils doivent se pénétrer d’idées telles que : respect pour la loi, honnêteté civique, et s’obliger à idolâtrer le devoir fiscal ?

    Il semblerait aussi, sauf erreur de ma part, exister des preuves certains que M. Macron a largement dépassé le plafond autorisé pour le montant des dépenses de campagne. Sinon, à quoi ont servie ces sommes très importantes alléguées dans les minutes du leaks ? versées, sauf erreur, par Soros et d’autres ?

    Le dépasementd es compte de campagne est lourdement sanctionné, que je sache. Nicolas Sarkozy a vu sonexistence pourrie pour infiniment moins que les sommes qui circulent concernant M. Macron.

Les commentaires sont clôturés.