Victoire éclatante de la NRA : l’État de New York contraint par la Cour suprême d’autoriser le port d’arme

Victoire éclatante de la NRA : l’État de New York contraint par la Cour suprême d’autoriser le port d’arme

La Cour suprême américaine a consacré, jeudi 23 juin, le port d’armes hors du domicile en invalidant une loi de l’État de New York. Le gouverneur de New York a déploré “un jour sombre”, tandis que la NRA, puissant lobby des fabricants et propriétaires d’armes, a salué une “victoire”.

Cette décision a été prise à une majorité de six juges sur neuf, tous conservateurs. “Le deuxième et le quatorzième amendement de la Constitution protègent le droit d’un individu à porter une arme de poing pour son auto-défense à l’extérieur de son domicile”, écrit le juge Clarence Thomas pour la majorité.

À la suite de cette décision, le président américain Joe Biden s’est dit “profondément déçu” par une décision “contraire au bon sens”. La National Rifle Association (NRA) a quant à elle immédiatement salué une “victoire” :

Et aussitôt menacé les hommes politiques des deux bords qui se laisseraient influencer par les médias et la gauche culturelle,

La décision représente à l’inverse un vif camouflet pour les partisans d’un meilleur encadrement des armes à feu, dont elle va compliquer le lobbying. Concrètement, elle porte sur une loi qui limite depuis 1913 la délivrance de permis de port d’armes dissimulées aux personnes ayant des raisons de croire qu’elles pourront avoir à se défendre, par exemple en raison de leur métier ou de menaces les visant.

Elle avait été contestée en justice par deux propriétaires d’armes à feu, qui s’étaient vu refuser des permis, et une association locale affiliée à la NRA.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.