L’espoir de Bayrou fait vivre, mais qui ?

Tribune libre d’Alexandre Vatimbella*

Comme le dit le dicton populaire, «l’espoir fait vivre». François Bayrou l’a fait sien et se voit bien en recours après le fiasco des socialistes au pouvoir. Et il rappelle que François Mitterrand et Lionel Jospin ont pu renaître de leurs cendres. Il aurait pu dire la même chose de beaucoup d’autres politiques, hommes ou femmes, notamment de Jacques Chirac en 1995. Mais cette dernière référence serait de droite et ne ferait que rappeler la prise de position de Bayrou pour l’ennemi mortel de trente ans du Corrézien, Edouard Balladur, lors de la présidentielle (un autre échec du président du Mouvement démocrate)…

Ce n’est sans doute pas très gentil d’espérer la faillite de la France pour conquérir le pouvoir mais l’espoir de l’ex-député béarnais lui a déjà permis de vivre depuis dix ans sans aucun résultat significatif (rappelons qu’arriver troisième d’une compétition qui ne qualifie que les deux premiers pour un round final n’a jamais été considéré comme un succès). Loin de nous de lui ôter ses projets d’avenir que certains pourraient qualifier d’illusions.

Ce qui est plus préoccupant, en revanche, c’est l’identification négative qui se fait désormais entre Centre indépendant et François Bayrou dans l’esprit des Français. Or, réduire le Centre a un homme, dont le parcours politique depuis 2002 est jalonné de nombreuses défaites n’est guère «porteur» pour ce courant politique. D’autant que le président du Mouvement démocrate n’a pas toujours été ce défenseur intransigeant et intangible du Centre indépendant qu’il veut incarner aujourd’hui. De 2007 à 2011, il a navigué à vue, réfléchi pour trouver un autre terme que «centre» pour qualifier son combat politique et ne s’est résolu à revenir au centre du Centre que par pure stratégie même si les positions qu’il défend sont souvent proches de ce lieu politique. Ainsi, son espoir n’est sans doute pas ce qui va faire vivre le Centre ces prochaines années.

Car l’important pour la France n’est pas que Bayrou soit un recours, c’est que le Centre ait une véritable politique à proposer pour être le recours gagnant face à la Droite et à la Gauche. Et là, ni Bayrou, ni Borloo, ni les autres n’ont un programme crédible en ce sens.

*Alexandre Vatimbella est journaliste et directeur du CREC (Centre d’étude & de recherche du Centrisme).

> Cet article est produit en partenariat avec le Centre d’étude & de recherche du Centrisme

Autres articles

5 Commentaires

  • Yohann , 23 Juil 2012 à 20:33 @ 20 h 33 min

    Baÿrou !!!! Bye bye. Pathétique , qu’il arrête de rêver

  • démocrate , 24 Juil 2012 à 9:48 @ 9 h 48 min

    Ben moi il me fait tjrs rêver Bayrou! et Mr du centre d’étude (n’importe quoi) pour centristes, vous feriez mieux de respecter les gens qui eux veulent un vrais centre indépendant pas des élus qui ne se préoccupent que de leurs places grassement payés sur notre dos nous les citoyens Français!
    Notre combat et notre programme nous l’avons informez vous… ça changera… je me sens en tant qu’électeur tjrs agressé par ces mensonges continuellement débité sur LE MODEM par ces nouveaux chiens de garde! Ces journalistes qui se mélangent au pouvoir politiques et industriel tous les derniers mercredis du moi au grillon à Paris……J’ai adhéré au Modem et j’en suis encore plus fier aujourd’hui !
    C’est drôle comme depuis la fin de ces élections complétement débiles comme les axes de campagne Bayrou sont repris par PS et UMP……… Ben oui l’espoir fait vivre!

  • domremy , 24 Juil 2012 à 13:10 @ 13 h 10 min

    vous êtes probablement dans le vrai, le malheur c est que BAYROU est aussi EUROPEISTE que les 2 autres, et que d une façon ou d une autre c est BRUXELLES qui commande;
    ^parmi les politiques c est certainement l un des plus sincéres, mais ses idées sont mal exprimées;
    je lisais hier une proposition qu il avait faite il y a quelques années,qui était de metre au même niveau toutes les retraitesprivé/publiques/speciales; trés bien, pourqu oi ne pas avoir continuer dans ce sens , les retraités du privé en ont marre d être toujours les dindons; il aurait eu ma voix

  • démocrate , 24 Juil 2012 à 18:45 @ 18 h 45 min

    Domremy vous devez faire surement référence à la résolution du conseil National du Mouvement Démocrate adoptée le 26 juin 2010 N°8
    http://www.mouvementdemocrate.fr/vie-du-modem/modem-cr-conseil-national-position-reforme-retraites-260610.html
    Ses idées à lui sont les notre aussi, il travaille avec les gens il les consultent, les problèmes en France sont d’abord structurel et demande des réflexions profondes et concertations avec les acteurs de terrain!
    Nos forums par exemple, ont été une réelle collaboration avec les acteurs de terrain venant du civil… voilà les idées que nous aimons débattre ! Nous sommes depuis 12 ans dans le XXI s et nous en sommes tjrs a débattre de l’étiquetage de la viande halal et du permis de conduire gratuit ! Je n’ai franchement rien appris du PS ou UMP ! pour l’Europe oui nous sommes européens mais nous voulons une Europe qui marche sur ses deux jambes et pour l’instant c’est de plus en plus bancale! Les extrêmes eux surfent sur les peurs……. mais imaginez Le Pen ou Mélanchon au manettes! Ben ils feront comme tout le monde ….trop d’intérêt en cause!

Les commentaires sont fermés.