Affaire Benalla : « des dérives inacceptables sur fond de copinage malsain » (Vidéo)

Affaire Benalla : « des dérives inacceptables sur fond de copinage malsain » (Vidéo)

Après le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, la commission des lois de l’Assemblée nationale a interrogé le préfet de police de Paris Michel Delpuech, lequel a confirmé n’avoir jamais exercé aucune autorité sur Alexandre Benalla. Selon ses déclarations, M. Delpuech n’était pas au courant de sa présence place de la Contrescarpe et n’a été informé de ses agissements qu’après l’Elysée.

Selon lui, c’est le contrôleur général Laurent Simonin qui a autorisé Benalla à être observateur de cette manifestation, il a été lui aussi suspendu, mis  en examen, placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de  parler avec les autres prévenus et  de contacter les victimes.

Articles liés