Quand la folie des grandeurs ruine le contribuable (ENQUÊTE)

Quand la folie des grandeurs ruine le contribuable (ENQUÊTE)

Au milieu des champs de ce coin de Lorraine, une gare TGV qui reste bien vide. Une gare fantôme, difficilement accessible, loin de l’autoroute et reliée à aucun train régional. Résultat d’un enchainement de décisions absurdes qui l’a fait se trouver à mi-chemin entre deux villes rivales, Metz et Nancy. Résultat, un échec qui a couté 30 millions d’euros :

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.