Marie-France Garaud : “Nous ne sommes plus une République parce que nous ne sommes plus un Etat”

“Je n’exclus pas que nous puissions le redevenir en prenant quelques mesures héroïques”, ajoute l’ancienne conseillère de Jacques Chirac et Valery Giscard d’Estaing, candidate à l’élection présidentielle de 1981, ce 20 août 2015 sur France Culture :

Articles liés

20Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • orldiabolo , 23 août 2015 @ 11 h 44 min

    MFG est sans doute une de nos intelligences politiques les plus étincelante, mais il est dommage qu’elle l’ai mise au service de celui qui fut sans doute le plus nul (à part Hollande mais personne n’en attendait rien) de ceux qui ont eu les coudées franches pour sauver le pays quand il était encore temps, un certain Chirac…

  • Pascal , 23 août 2015 @ 11 h 56 min

    Elle l’a laissé choir en 1979, il y a prescription !

    « Je pensais que Jacques Chirac était du marbre dont on fait les statues, il est en fait de la faïence dont on fait les bidets » (MFG).

  • xrayzoulou , 23 août 2015 @ 13 h 02 min

    Très vrai Madame, un état en décomposition. DIEU seul nous redonnera notre HONNEUR !

  • Sportman , 23 août 2015 @ 14 h 54 min

    QU’une seule Chose pour nous SAUVER DE CES TRAÎTRES…..2017……Vote de Marine annuler…Par le malade Mentale….complice des …DJIHADISTES….je cite…..VALLS….Et Aussitôt ……Révolution…..2017….avec le Trophée de…..Valls…..Qui restera dans les Annales???…VIVE MA FRANCE QUE J’AIME ET AIMERAIT JUSQU’A MA MORT ??

  • jejomau , 23 août 2015 @ 18 h 38 min

    Bref, Hollande qui a prétendu se faire élire comme “chef d’Etat” a menti puisque la France n’est plus un Etat. Le peuple DOIT et peut le virer car il ne veut plus de clown

  • orldiabolo , 23 août 2015 @ 18 h 41 min

    On pourra dire de Hollande la même chose que d’Albert Lebrun : « Comme chef de l’État, deux choses lui avaient manqué : qu’il fût un chef, qu’il eût un État. » (Charles de Gaulle, Mémoires de guerre)

  • mimi8 , 23 août 2015 @ 22 h 51 min

    Bien mise en valeur par un remarquable jeune journaliste inculte et vaniteux, Madame Marie-France Garaud étonne toujours par sa pertinence et la lucidité de son intelligence
    Elle associe à la fois l’autorité du Père et la Renaissance de la suprématie féminine si chère à La France qu’exprimait en son temps : Sainte Jeanne d’Arc…

Les commentaires sont clôturés.