Lech Walesa : “Je regarde les réfugiés à la télévision et je remarque qu’ils ont l’air mieux que nous. Ils sont bien nourris, bien habillés et peut-être même plus riches que nous”

L’ancien président polonais et leader du mouvement Solidarité, Lech Walesa, met en garde l’Europe contre le risque de voir les migrants pratiquer des décapitations sur le vieux continent.

« La Pologne et l’Europe ont de quoi s’inquiéter de l’afflux de migrants. Ils viennent de pays où des gens sont décapités. Il va nous arriver la même chose », a déclaré à des journalistes israéliens l’ancien dirigeant polonais.

« C’est un véritable problème. Si l’Europe ne ferme pas ses frontières, des millions de migrants vont venir ici et ils n’hésiteront pas à imposer leurs coutumes, y compris les décapitations. », a poursuivi le Prix Nobel de la Paix de 1983.

« Les Polonais ont de maigres pensions, de bas salaires et des appartements insalubres. Je regarde les réfugiés à la télévision et je remarque qu’ils ont l’air mieux que nous. Ils sont bien nourris, bien habillés et peut-être même sont plus riches que nous », a-t-il déploré.

Articles liés

48Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • richard b , 24 septembre 2015 @ 9 h 24 min

    Un homme lucide, m

  • richard b , 24 septembre 2015 @ 9 h 26 min

    Un homme lucide, mais chez nous des hommes comme lui on peut les compter …

  • Trahi , 24 septembre 2015 @ 10 h 23 min

    Malheureusement.

  • zézé , 24 septembre 2015 @ 11 h 18 min

    Une seule chose est à faire par tous ces pays envahis : QUITTEZ L’EUROPE ! Vous serez au moins à l’abri des gouverneurs malfaisants de nos pays telle que la France.

  • jacky4546 , 24 septembre 2015 @ 11 h 43 min

    Courrier que j’ai adressé aux débiles profonds qui nous dirigent…vers le chaos, Hollande, Valls, Cazeneuve et Fabius :

    Messieurs,

    J’ai eu la chance de vivre les 30 glorieuses; j’aurai bientôt le malheur d’avoir vécu les 40 déliquescentes, à cause des cinq derniers présidents de la République, même si le 9 mai 1981 la France ne devait encore rien à personne…

    Oui la Constitution Française prévoit l’asile aux opprimés. Mais elle prévoit aussi, qu’en prenant ses fonctions, le président de la République s’engage à protéger la France et les Français, ses concitoyens, de tous risques de toutes natures. Malheureusement, les Droits de l’Homme n’ont de valeur que pour ceux qui nous envahissent, et nous, nous n’avons que des devoirs, en particulier celui de les accueillir et d’assurer leur bien être, à nos frais, quelque soit notre situation, dont personne, semble-t-il, ne se préoccupe…

    Avec 3.000 milliards de dette (10 fois celle de la Grèce), et 5 millions de demandeurs d’emploi, la France ne peut accueillir toute la population d’Afrique et du Moyen Orient.
    Même Michel Rocard, ministre socialiste a dit – et ce fut, bien sûr, repris des dizaines de fois ensuite – : « nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde ».
    Doit-on accueillir tous les Chinois qui souffrent, tous les Indiens, les Tibétains, les Brésiliens… ???

    Extraits d’une lettre de Georges Marchais, au recteur de la grande mosquée de Paris ; c’était en 1981 : « En raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leur familles la poursuite de l’ immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. La cote d’alerte est atteinte. C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration… »

    Douce France, où 14% de Français vivent au-dessous du seuil de pauvreté ;
    où 16% de ceux qui travaillent ne perçoivent pas assez pour finir le mois, certains même ne peuvent même pas se loger ;
    où les agriculteurs « crèvent de faim » ;
    où les artisans, PMI, PME et même les grosses entreprises sont assassinées de charges et impôts ;
    où l’Etat vole de plus en plus dans les caisses de retraites et autres caisses sociales ;
    où le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer ;
    où l’on est contraint de faire appel aux dons pour sauver une fillette ou une jeune femme, qui ne peuvent être opérées qu’à Barcelone (Espagne) – et uniquement à Barcelone -, parce que la « Sécu » préfère partager l’argent de ceux qui triment et tentent de faire fonctionner ce Pays avec les parasites qui n’ont jamais cotisé le moindre centime en France ;
    Douce France, qui recrute des « soldats », juste pour leur offrir des baptêmes de l’air, pour faire rire les dirigeants de daèch…

    Les accueillir définitivement n’est pas la solution, pas même pour eux. Tous ceux qui ne sont pas vraiment des réfugiés de guerre – et c’est la majorité – doivent être immédiatement reconduits chez eux. Quant aux vrais réfugiés de guerre, leur accueil ne doit être que provisoire. Qu’attend-on pour vérifier ce qui est fait des subventions – dettes annulées = subventions – à ces pays. Le Général disait : « oui, Peyrefitte on peut les aider, mais il faut s’assurer que ces aides ne se transforment pas en robes Dior, ou en Rolls-Royce »

    L’image d’un enfant mort est toujours catastrophique. Mais il faut cesser de nous attendrir et nous culpabiliser. Combien d’enfants meurent chaque jour en France et dont personne ne parle, sauf bien sûr, lorsqu’il s’agit de mort violente telles celles qui ont fait l’actualité récemment ? Combien sont mort en mer dont on n’a pu avoir des images ?

    A l’inverse, on s’est bien garder de nous informer du viol d’une fillette allemande de 7 ans, en août, à Chemnits (Saxe), par un migrant…De même que l’on s’est bien gardé de relaté l’assassinat, également en août, en Italie, d’un couple de personnes âgées de 68 et 70 ans, par un jeune Ivoirien qui, lui, n’a aucun problème politique dans son pays, et qui aurait donc dû être immédiatement refoulé.

    Par ailleurs, malgré les commentaires des journaleux de gauche, qui ne savent quoi faire pour nous culpabiliser, et qui, comme de coutume ne correspondent pas aux images transmises, j’ai noté que ces pauvres gens, ces opprimés, qu’ils soient jeunes ou plus âgés, sont en pleine forme. Les enfants sont magnifiques de santé. Tous sont vêtus d’habits que je ne peux moi-même m’offrir, ils ont tous des téléphones mobiles et de l’argent plein les poches. Et je n’ai vu aucun d’eux porter le moindre pansement, le moindre bras en écharpe, la moindre paire de béquilles…Et où ont-ils pris l’argent nécessaire à leur passage et celui qu’ils ont sur eux. De plus, devant les caméras, ils se foutent de nous !

    Quelqu’un, parmi tous ces bien-pensants au cerveau ramoli, a-t-il pensé à posé à l’un de ces jeunes de 20 ans, la question de savoir s’il se sent bien dans sa peau, en demandant l’asile, en manifestant de surcroît, en revendiquant, avec arrogance, avec exigences, à un pays duquel les jeunes de son âge se battent et risquent leurs vies, chez lui, pour lui … ? As-t-il une idée de ce qu’il pensera dans 30 ans, en regardant en arrière et qu’il verra ce poltron de 20 ans qu’il était, et qui a fui son pays plutôt que de se battre ? Mais sans doute qu’il s’en moque. As-t-il un soupçon d’honneur ? Sans doute préfère-t-il vivre en parasite aux crochets de ceux qui l’accueillent. Mais quand la « Vieille Europe » se sera effondrée – car son effondrement est voulu et organisé par ceux qui, actuellement, prétendent « la faire », y compris les américains, et elle s’effondrera – quand il aura chassé ou exterminé le dernier Européen, il se retrouvera à la case départ, incapable de vivre de lui-même, dans un pays qu’il aura mis au niveau du sien, après l’avoir dévasté…

    Tout près de chez moi, en forêt d’Orléans, comme en bien d’autres lieux, sur les territoires occupés par les « Maquisards », en 42, 43, 44…, on peut voir des dizaines de sépultures de gosses de 15, 16, 17 ans, qui ont rejoint la Résistance, les armes à la main…

    Il y a 71 ans déjà, l’Europe a connu d’autres débarquements. Des gamins de 20 ans sont venus par milliers, non pour nous envahir et s’installer en parasites, mais pour se battre, pour libérer un pays qui n’était même pas le leur…Des milliers sont morts, un grand nombre sur les plages de Normandie ou de Provence, à peine débarqués de leurs « péniches », d’autres sur les routes de Paris, Strasbourg, Grenoble et ailleurs…Et quand en 51, 60.000 autres sont venus, pour 16 ans, dans le cadre de l’OTAN, ils sont venus pour nous aider à restaurer la France, et ils nous aimaient et nous respectaient ! En 66 j’avais 20 ans à mon tour, j’ai eu la chance d’être invité, en tant que soldat Français, à l’une des fêtes qu’ils donnaient à l’occasion de leur départ

    Quitte à se répéter : cet accueil ne peut donc être que provisoire. La solution c’est que tout doit être fait pour qu’ils puissent retourner et vivre chez eux. Votre comportement, vos décisions, constituent une pompe aspirante, et, quelque soit « le résultat des négociations et accords sur le climat et l’environnement » (dernière conférence de presse du président ??), il seront bientôt des millions qui envahiront l’Europe, attirés par nos systèmes sociaux qui finiront par imploser. D’ailleurs compte tenu des mensonges dont on nous gave, on en comptera certainement bien plus de 850.000 d’ici fin 2016…L’Allemagne a besoin de redorer son blason ? Alors puisque Madame Merkel prétend que c’est une chance pour elle, qu’elle les accueille tous !

    L’ONU, donneuse de leçons, comme Bruxelles, compte 193 pays membres dont les 22 pays les plus puissants au monde. Qu’attend-on pour former une coalition suffisamment puissante pour éradiquer ce cancer planétaire que sont daèche et l’état islamique. Pourquoi la France est-elle pratiquement seule sur le terrain, dans les basques du grand et faux frère, du grand et vrai faux cul d’outre Atlantique ? Que fait-on là- bas puisque vous avouez être impuissant contre ce fléau ? S’il ne s’agit que de jouer les Malbrough…, s’il ne s’agit que de faire croire que vous êtes les gendarmes du monde, comme de rêver de donner des leçons à Vladimir Poutine…, c’est totalement inutile. Faut-il croire que 191 pays ne se sentent pas concernés par ce problème ? Où est l’intérêt alors, de cette « organisation » ? Monsieur Jacques MYARD a raison , lui aussi : fut il dictateur – présumé, comme Saddam Hussein ou Kadhafi (on mesure les résultats de leurs morts ) -, il faut absolument, pour pouvoir ensuite négocier avec lui, aider Bachar el-Assad, sous peine de voir s’installer à sa place Abou Bakar al-Baghadi, calife auto-proclamé de l’état islamique.

    A propos de Vladimir Poutine : combien d’armes auraient-on pu fournir à ces opprimés, avec le prix des deux Mistral ? Car c’est bien cela qu’il faudrait faire – leur fournir des armes -, plutôt que de les vendre à l’Arabie Saoudite qui les revend à Daeche ; plutôt que d’en fournir directement aux islamistes pour les aider à renverser Bachar el-Assad…En un mot, il faut rétablir la paix en Syrie ! Et ce n’est pas avec quelques promenades d’avions de chasse qu’on y parviendra !

    Qu’attend-on pour exiger de l’Arabie Saoudite, du Qatar et autres pays richissimes du Golfe qu’ils accueillent en premier leurs frères musulmans et voisins proches ? Malheureusement, parmi ces voisins, se trouvent des chrétiens, et même s’ils ne sont que 1%, il est hors de question de prendre ce risque, – chez eux, cela ferait tache – tandis que pour nous, absorber les 99% restant qui sont musulmans, cela ne pose aucun problème…

    Enfin, qui peut nous assurer avec certitude, que parmi ces migrants on ne compte pas des centaines, voir des milliers de jihadistes qui, lorsqu’ils seront suffisamment nombreux, déterreront les kalachnikov qu’Al-Quaïda éparpille tranquillement à partir de sa base qui n’est autre que Marseille, ce que tout le monde sait, mais sans lever le petit doigt.

    Il est grand temps également de se décider à expulser les 90% de demandeurs d’asile dont la demande a été rejetée, et non 10% seulement, comme c’est le cas.

    Quoi qu’il en soit, dans tous les cas, l’émigration est une catastrophe pour l’Afrique et le Moyen Orient, l’immigration est une catastrophe pour l’Europe.

    Il aura fallu plus de dix siècles aux Monarchies pour construire la France et lui donner sa splendeur. Un siècle et demi suffira aux Républiques – prétendues démocratiques – pour la détruire.
    Je dis bien prétendues démocratiques, car, une fois de plus, l’avis du peuple Français, pourtant premier concerné, ne vous intéresse pas.

    Quelque soit le domaine ou le sujet – politique étrangère, éducation dont on ne pense qu’à tirer le niveau vers le bas, social, sécurité, croissance… – JAMAIS, depuis qu’elle s’appelle France, la France n’a été aux mains de tels incapables. J’ai longtemps cru que Mitterrand détenait tous les records, eh bien NON, on peut faire pire. Ce que nous voyons aujourd’hui, nous ne l’avons jamais vu, et il faut souhaiter ne jamais le revoir. – Ph. Bouvard.

    Vous saluer serait commettre un acte de faux jeton.

    P.S. : Vous refusez obstinément d’intervenir sérieusement en Syrie, tout simplement par crainte de rendre service à Bachar al-Assad qui, pourtant se bat pour protéger les minorités religieuses, et avec lequel, j’en suis persuadé, on pourrait ensuite négocier des changements conduisant la Syrie vers la démocratie ; par crainte de rendre service à V. Poutine auquel vous préférez prétendre donner des leçons, pour ne pas déplaire à Obama, qui, lui non plus, comme vous, n’a que faire de la France et de l’Europe . Et surtout, vous refusez tout simplement par principe, pour faire le contraire de ce que préconise la droite. C’est juste honteux.

  • Richard , 24 septembre 2015 @ 11 h 53 min

    Vous avez entièrement raison. Ils savent ce qu’ils font. Ils servent leurs maîtres, les forces occultes, et croient qu’ils ont raison. Mais tôt ou tard, la vérité triomphera et ils devront rendre compte de leur immonde trahison.

  • Olga , 24 septembre 2015 @ 12 h 00 min

    Je vais immigrer en Pologne finalement, Un vrais payé Européenne.

Les commentaires sont clôturés.