Des extrémistes trans s’en prennent à nouveau à JK Rowling, l’auteur de “Harry Potter”

Des extrémistes trans s’en prennent à nouveau à JK Rowling, l’auteur de “Harry Potter”

Pour rappel, elle a commis le crime d’avoir que les femmes ont leur règle :

le 19 novembre, le Daily Mail a indiqué que l’auteure de 56 ans a une nouvelle fois été prise à partie, cette fois-ci par trois militants trans qui ont se sont postés devant le domicile de la célèbre écrivaine en mettant en évidence son adresse à Edimbourg, tout en brandissant des pancartes aux slogans pro-trans. Les trois individus ont ensuite posté le tout sur les réseaux sociaux, avant que le contenu ne soit supprimé. Une action qu’a commentée et critiquée JK Rowling qui a aussi indiqué qu’elle avait reçu tellement de menaces de mort qu’elle pourrait « tapisser sa maison avec ».

Source.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *