Mathilde, adolescente de 16 ans victime de la “vaccination” contre le Covid : « Aujourd’hui, je n’arrive plus à marcher, ma colonne vertébrale me brûle en permanence » (VIDÉO)

Mathilde, adolescente de 16 ans victime de la “vaccination” contre le Covid : « Aujourd’hui, je n’arrive plus à marcher, ma colonne vertébrale me brûle en permanence » (VIDÉO)

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 23 novembre 2021 @ 9 h 16 min

    C’edt terrible. Et il y a de plus en plus de pb cardiaques.

    Pour le “progres”, le risque cardiovasculaire est confirmé:

    “Dans le détail, l’étude précise que ce risque concerne plus particulièrement la tranche d’âge 12-29 ans, et que la myocardite (inflammation du muscle cardiaque) ou la péricardite (inflammation de la membrane qui entoure le cœur) surviennent le plus souvent dans les sept jours qui suivent l’injection.”

    Dans n’importe quelle autre situation autrefois on aurait immédiatement stoppé la vaccination !

    https://www.leprogres.fr/magazine-sante/2021/11/10/vaccins-contre-le-covid-19-le-risque-cardiovasculaire-est-confirme

  • basta , 23 novembre 2021 @ 19 h 34 min

    Ces injections obligatoires sont une HONTE et il faudra bien qu’une personne d’un organisme concerné soit pointée du doigt et punie comme il se doit ! Mais tout cela ne REDONNERA JAMAIS à ces jeunes la SANTE qu’ils ont perdu A JAMAIS !!!! mais c’est le but que se sont fixé ces mondialistes, ces minables, qui se croient les maaîîîtres du monde ! il y en a qui ont essayé… mais, ils ont eu des problèmes, tout cela finira par se payer un jour !

  • ALICE , 23 novembre 2021 @ 19 h 54 min

    On sait que que le vaccin a des limites, qu’il perd de son efficacité dans le temps et qu’il n’empêche pas la transmission du virus car les vaccinés peuvent transmettre la maladie et la contracter de la même façon. Et bien sûr, le vaccin peut avoir des effets néfastes. Le cas de Mathilde n’est hélas pas unique.
    En Vendée, 23 prêtres d’une communauté religieuse à Chavagnes-en-Paillers ont été vaccinés. Peu après l’injection ,7 ont trouvé la mort et 14 sont tombés gravement malades. Dans les médias, silence sur toute la ligne. Quant à l’ Eglise, elle n’a pas voulu de scandale.
    A Sète, près de Montpellier, un jeune homme de 22 ans vacciné contre le Covid est mort quelques heures après l’injection. On l’a su car le père a déposé plainte contre l’Etat.

    Il fallait laisser les médecins généralistes traiter au lieu de les menacer de les rayer de l’Ordre et de les suspendre de leur fonction.

    C’est pourquoi certains d’entre eux ont fermé leur cabinet pour ne pas se soumettre à la dictature sanitaire de décideurs politiques ou pseudo scientifiques motivés par des intérêts particuliers.

    Des traitements médicamenteux existent, comme la Clarithromycine qui a fait largement ses preuves et qui est soudainement devenue interdite de prescription médicale. Bien sûr, ces comprimés ne rapportent pas autant d’argent que les vaccins à tout va.

    Quelle HONTE de vouloir vacciner toute une population et surtout des jeunes gens et même des enfants dont les défenses immunitaires naturelles sont la plus solide garantie de vaincre le virus, sans effets secondaires.
    Parents réveillez-vous. Soyez de vrais parents et ne vaccinez pas vos enfants pour pouvoir aller au restaurant ou au cinéma !
    On doit aimer ses enfants pour eux et non pour soi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *