Belgique : le Premier ministre entarté aux frites-mayo par des ex-Femen

Le Premier ministre belge, Charles Michel, a été aspergé de mayonnaise et bombardé de frites lundi par d’ex-Femen belges, dans un contexte de tension sociale et politique contre “les mesures d’austérité” décidées par son gouvernement. Aux cris de “Michel, dégage, austérité dégage”, quatre Liliths (ex-Femen) ont interrompu le Premier ministre alors qu’il entamait un discours devant des hommes d’affaires à Namur. Après d’être changé, le Premier ministre a repris son intervention, prenant l’incident avec humour en s’excusant de “sentir un peu la mayonnaise”.

Autres articles

8 Commentaires

  • Tonio , 27 décembre 2014 @ 18 h 05 min

    Après les sans culottes, les sans dents..

Les commentaires sont fermés.