Valls “craint” que les chiffres du chômage de novembre ne “soient pas bons”

Les chiffres du chômage de novembre ont été rendus publics. “Malheureusement, je crains que ces chiffres ne soient pas bons parce que nous avons connu encore au mois de novembre des destructions d’emplois, des faillites d’entreprises”, a précisé mardi le Premier ministre Manuel Valls. “Je suis convaincu que progressivement grâce à un certain nombre d’indicateurs internationaux mais aussi au fait que nous soutenons l’investissement des entreprises, cet investissement permettra à la croissance de revenir”, a-t-il ajouté.

Articles liés

22Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • panny , 23 décembre 2014 @ 15 h 22 min

    Manuel, tu portes vraiment mal ton prénom; tu ne sais rien faire de tes 10 doigts.

    Quant à Hollande, on savait que ce Pays est bas, mais son homonyme est bas de plafond.
    Dans se innombrables déplacements, une petite visite pas trop lointaine : Lourdes

  • Yves Tarantik , 23 décembre 2014 @ 17 h 15 min

    Valls est “convaincu”, mais la France est vaincue par des cons…
    Protagoras, un sophiste contradicteur de Socrate affirmait que «L’homme est la mesure de toute chose”. Telles les choses m’apparaissent, telles elles sont ; telles les choses t’apparaissent, telles elles sont.»
    La gauche est convaincue d’apercevoir des embellies puis convaincue que le bonheur est pour après-demain.
    Quand seront nous débarrassés de ces sinistres enfumeurs du Peuple ?

  • remigius , 23 décembre 2014 @ 21 h 17 min

    Oui, tu peux craindre, Manu. Grâce à toi et à ta bande d’hypocrites profiteurs, la France s’enfonce et ne se relèvera pas de si tôt. Tu le sens, le vent du boulet, hein ? Ca va être ton cadeau de Noël. Dégage, minable !

  • Alex , 24 décembre 2014 @ 7 h 35 min

    L’Etat donne l’exemple de la science-fiction :
    On va licencier peu à peu tous les fonctionnaires, et toutes nos institutions seront vendues à des sociétés privées, la police, la magistrature, l’éducation, les finances, la marine, etc…
    A bas prix, puis seront rachetées au prix le plus haut.
    On commence déjà discrètement par les bâtiments.

  • vikinglenormand , 24 décembre 2014 @ 8 h 09 min

    Pour ce monsieur le chomage est une fatalité,c’est sur que les chiffres ne sont pas bon,mais nous la gauche caviar ni pouvons rien,et avec son air de chien battu,franchement c’est pas avec des personnage comme cela que nous allons nous en sortir,pauvre FRANCE.

  • panny , 24 décembre 2014 @ 9 h 02 min

    Il n’a rien à craindre puisqu’il est une partie du problème.
    Encore une fois, devant l’attentat de Nantes, il est urgent de ne rien faire. Affublé d’un ministre de l’Intérieur plus constipé que nature qui est son air naturel, la seule mesure qu’il annonce est de mobilier entre 200 et 300 militaires “supplémentaires”. Existe-t-il un Français qui croit qu’un millier de militaires puissent assurer la sécurité de tout le pays. Ce serait une aimable fable si ce n’était pas TRAGIQUE. Une telle impéritie martelée dans un discours creux dont il a le secret, le premier Sinistre n’a qu’un but : rassurer les acheteurs étrangers qui vont se balader sur les Champs Elysées.
    Un incapable accompagné d’un cancre dont le mépris est à l’aune de son égo, quel triste spectacle. Ni l’économie, ni le chômage, ni l’Education nationale ne sont épargnés par ces gusses. Et encore, s’ils ne s’occupaient pas de questions de société, mais, même là, ils se sentent obligés de laisser leur empreinte.
    C’est RISIBLE, DESOLANT, PETIT, MALFAISANT, RIDICULE, IRRESPONSABLE, INSULTANT, en un mot MINABLE

  • rorol , 24 décembre 2014 @ 9 h 23 min

    OH LA GUEULE qu’il a !!!

Les commentaires sont clôturés.