Conférence de Chantal Delsol sur le populisme le 25/02 à Paris

Le SIEL a le grand honneur de recevoir Chantal Delsol, le mercredi 25 février à 19h45 à Paris (au 70, boulevard Saint-Germain 75005 PARIS). A l’occasion de la parution de son dernier ouvrage Populisme. Les demeurés de l’histoire, elle abordera la question centrale du populisme, lors d’une conférence qui sera suivie d’un débat.

Membre de l’Institut, Chantal Delsol est philosophe et historienne des idées. Disciple de Julien Freund puis de Pierre Boutang, ne faisant nullement mystère de sa foi catholique, elle se présente volontiers comme une « libérale-conservatrice ». Chantal Delsol fonde l’Institut de recherche Hannah Arendt en 1993 et devient membre de l’Académie des Sciences morales et politiques en 2007 ; elle est aussi éditorialiste au Figaro et directeur de collection aux éditions de La Table Ronde.

Son dernier livre «Populisme. Les demeurés de l’histoire» vient de paraître aux éditions du Rocher. Le « populisme » évoque un courant d’opinion fondé sur l’enracinement (la patrie, la famille…) qui juge que l’émancipation (la mondialisation, l’ouverture…) est allée trop loin. Si le « populisme » est d’abord perçu comme une injure, c’est que ce courant d’opinion est aujourd’hui frappé d’ostracisme. Dans son brillant essai, l’auteur nousmontre sur quoi repose cet ostracisme, ses fondements et ses arguments et nous expose aussi les liens entre le peuple et l’enracinement, entre les élites et l’émancipation.

[email protected]

Autres articles

1 Commentaire

  • allonzenfants , 25 Fév 2015 à 14:25 @ 14 h 25 min

    Je m’étonne : que fait Mme Delsol dans l’antichambre de “l’antre de la Bête”, le Siel ? Car je l’ai entendue rejeter avec dégoût le nom du FN (auquel est rattaché le Siel par le biais du RBM) prononcé par Martial Bild à la fin de l’interview sur TV.Libertés à propos de son livre : notant que c’était, en quelque sorte une “défense et illustration” du populisme, il la questionnait sur l’idée que la traduction politique actuelle de ce “populisme” pouvait être le parti de MLP…. Beurk ! je n’ai rien à voir avec les extrémistes de droite ou de gauche (classique !) – Il ne put rien en tirer de plus clair…
    Bizarre, bizarre ! vous avez dit : Bizarre ? comme c’est bizarre

Les commentaires sont fermés.