Claude Allègre : « À chaque fois, le PS choisit le plus mauvais pour être candidat ! »

Claude Allègre est un chercheur, notamment récompensé par le Prix Crafoord en 1986 et la Médaille d’or du CNRS en 1994. Il est membre de l’Académie des sciences française et a été ministre de l’Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie dans le gouvernement de Lionel Jospin, de 1997 à 2000. Il explique aux Nouvelles de France les raisons de son soutient à Nicolas Sarkozy

Claude Allègre, vous soutenez Nicolas Sarkozy pour cette campagne présidentielle. Pourquoi ?

Parce que Hollande est moins compétent sur tous les sujets. Je ne suis plus en course en politique, mais je suis un spectateur engagé.

Pensez-vous que DSK était plus compétent ?

C’est évident, il n’y a pas d’hésitation à avoir sur ce sujet ! Martine Aubry également. C’est le problème des socialistes, ils choisissent à chaque fois les plus mauvais pour être candidats. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je ne suis plus au PS…

Que reprochez-vous à François Hollande ?

Il n’a aucune expérience et il ne sait pas décider. Je l’ai bien vu lorsqu’il était Premier secrétaire du Parti socialiste. Sarkozy, en revanche, sait décider et travaille beaucoup plus.

En tant qu’ancien ministre de l’Éducation nationale, que pensez-vous de la proposition d’embaucher 60 000 enseignants supplémentaires ?

C’est une connerie. C’est de la démagogie de la part d’un candidat qui essaie d’amadouer les syndicats d’enseignants…

Si ce sont les seuls reproches que vous trouvez à faire à François Hollande, pourquoi soutenir Nicolas Sarkozy ?

Sur le fond, je lui reproche de ne faire aucune proposition sur l’Europe, pas plus que pour l’université et la recherche. Pour lui, l’université semble s’arrêter à la fin du premier cycle.

Son entourage trouve-t-il davantage grâce à vos yeux ?

Pas du tout ! François Hollande est très mal entouré. Je le sais bien, je les connais par cœur. Je ne vais pas citer de nom mais personne, au sein de son entourage, n’est vraiment à la hauteur, à une exception près : Stéphane le Foll, son directeur de cabinet, qui est quelqu’un de sérieux.

Pourquoi choisir Nicolas Sarkozy et non François Bayrou ?

Parce que lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale, François Bayrou a été extrêmement démagogue. Il s’est laissé faire par les syndicats. Je le sais bien, j’ai été au même poste après lui…

Pensez-vous que François Hollande va se rapprocher de Jean-Luc Mélenchon ?

A titre personnel, Mélenchon déteste Hollande. Il va sans doute dépasser 10% mais de peu. Cela étant, je pense que l’électorat de Mélenchon va se reporter mécaniquement sur Hollande au second tour.

Sur la forme qui est le meilleur candidat ?

Objectivement et uniquement sur la forme : Mélenchon devant Sarkozy et Marine Le Pen.

Et où se situe François Hollande dans ce classement ?

Juste devant Bayrou.

Articles liés