Propriano (Corse du Sud) : Caroline Bartoli, la candidate poussée par son mari, élue dès le premier tour

avec 69,49% des suffrages exprimés (90,89% de participation), selon les résultats officiels du ministère de l’Intérieur.

Condamné en mai 2013 à un an d’inéligibilité par le Conseil constitutionnel qui a invalidé ses comtes de campagne, son mari Paul-Marie Bartoli (divers-gauche) avait propulsé son épouse en première ligne afin de garder la mairie dans le giron familial (elle l’est depuis 2001). Pendant la campagne, une interview de Caroline Bartoli, manifestement totalement inexpérimentée en politique, avait provoqué la risée sur les réseaux sociaux. Rappelez-vous :

En mai prochain, Madame le maire a prévu de démissionner afin de convoquer des élections à l’issue desquelles son mari devrait être réélu maire de Propriano…

Autres articles

4 Commentaires

  • labolisbiotifool , 24 mars 2014 @ 18 h 11 min

    Sais pas si elle a fait le boulot par amour ou sous la contrainte , en tout cas elle a assumé , cette
    dame . Chapeau ! Ce n ‘ était certainement pas évident , j ‘ avais presque mal pour elle lors de
    l ‘ interview !

  • Robert , 24 mars 2014 @ 18 h 38 min

    Quel civisme, ces corses, chez eux même les morts votent. 🙂

  • Catoneo , 25 mars 2014 @ 10 h 25 min

    Bras d’honneur et quenelle au Système de la part des Proprianais !
    Ca soulage.

  • xanpur , 25 mars 2014 @ 21 h 52 min

    Lamentable et ridicule
    Un pied de nez à la démocratie

Les commentaires sont fermés.