J’en rêvais, le salarié Manu l’a fait! (Vidéo)

J’en rêvais, le salarié Manu l’a fait! (Vidéo)

Voilà vingt ans que je n’ai pas posé une ballerine sur les Champs. Trop de peuple, trop de grosses boutiques pour les Qataris, les Emiratis et consorts. La plus belle avenue du monde était devenue  impraticable. Les Parisiens n’allaient même plus y diner, d’autant plus que le soir et les  weeks end, ce peut-être dangereux. Mais voilà que Manu l’a faite enfin vider… nous rendant toute la magie  des Champs Elysées.

Que voilà un beau samedi télévisuel!

Macronella a enfin pu y faire un peu de shopping en toute quiétude, sans se faire huer comme à Reims.

Le Fouquet’s dans son sarcophage d’acier est devenu oeuvre d’art et je comprends qu’il ait fallu autant de policiers pour  garder cette absolue merveille. Jeff Koons est fini!

C’est à tort que j’en ai  remercié le salarié Manu. Il n’est qu’un des donneurs d’ordre, quoique lui, sa spécialité soit plutôt le désordre…

Tout d’abord, il me faut remercier les Gilets jaunes, lesquels ont usé leurs samedis à arpenter cette avenue, puis les Blacks Blocs qui ont eu la judicieuse idée de bien la saccager et enfin, notre Cricri l’Arsouille et son compère Lolo Nunu qui ont élaboré cette stratégie à la Phnom Penh couleur Khmers rouges.

Et  puis, ne soyons pas avare de notre gratitude, félicitons le nouveau préfet de Paris. Vous avez vu Lallement? Il fait peur avec son visage émacié et sévère, heureusement qu’il était coiffé d’une casquette préfectorale trop grande pour lui. Ca l’humanisait un peu… Il fallait l’entendre donner des ordres puis les vulgariser pour le public de BFMTV. Ce n’est pas un marrant le Didier, d’aucuns le qualifient de “cynique, froid”…

Je vous conseille de ne pas trop copiner avec lui car il pourrait être rapidement remplacé.

Ferrand, Bayrou, de Sarnez, Goulard, Pénicaud, le bel Antillais de Saint Barth… Manu adore fricoter avec des gens  pas clairs et il vient de récidiver. C’est pathologique.

Selon Marianne: “le  patron de la PP pourrait bientôt être entendu dans le cadre de l’enquête sur les soupçons de favoritisme qui pèsent sur les marchés de la Société du Grand Paris. le parquet national financier PNF a été saisi de cette affaire par le parquet près de la Cour des comptes.

Le plus grand chantier d’Europe, 38 milliards d’euros de travaux pour la construction du nouveau métro de la capitale, semble en effet avoir été un peu léger dans l’attribution de ses mégas marchés. Marchés « pour lesquels les procédures et les grands principes de mise en concurrence n’avaient pas été respectés, soit attribuant un marché à une entreprise dont l’offre aurait dû être rejetée pour irrecevabilité, soit en modifiant en cours de procédure les modalités de calcul des offres financières, ce qui a eu pour effet de modifier l’ordre de sélection des candidats », note le rapport de la Cour des comptes, réalisé à la fin 2017.. Autrement dit : des faits constitutifs d’un possible délit de favoritisme.

Au cœur des dysfonctionnements, on retrouve la Commission d’examen des offres (CEO), qui fut présidée par… Didier Lallement, alors lui-même en service à la Cour des comptes. Or note le rapport, « le fonctionnement et le rôle de la CEO sont insatisfaisants à plusieurs titres et ne permettent pas de disposer d’une assurance externe suffisante sur la régularité et les conditions d’attribution des marchés, l’équilibre concurrentiel et la préservation des intérêts économiques de la SGP ». Pas non plus de procès-verbaux des réunions, mais une simple feuille blanche avec une croix pour dire oui/non. Selon nos informations, si la question d’une procédure disciplinaire au sein même de la vénérable institution de la rue Cambon, procédure extrêmement rare, a été évoquée, celle-ci a finalement été écartée. Détail croustillant : le préfet de police pourrait donc se voir convoqué par la brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), l’une des sept « brigades du fric », laquelle a été saisie par le PNF. Des flics qui sont désormais sous ses ordres….”

Après Benalla, le chef de cabinet de Macron, le secrétaire général et le chef de la sécurité de l’Elysée devant la justice…  apprendre que le nouveau préfet de Paris est convoqué par ses subalternes, on va encore bien rigoler.

Et pour qu’on soit très nombreux à profiter de cette bonne macronerie, faite-le savoir!

 

 

Sybbiline Bavastro

Articles liés