BHL condamné pour avoir diffamé les Identitaires

BHL a été condamné mardi, par le tribunal correctionnel de Paris, pour avoir diffamé les Identitaires. Le « philosophe » avait écrit, dans l’hebdomadaire Le Point, que le Bloc identitaire s’était rendu célèbre en tentant d’assassiner Jacques Chirac.

Plus précisément, dans son « bloc-notes » publié fin décembre 2010, BHL avait qualifié le Bloc identitaire de «groupuscule néonazi qui s’était rendu célèbre le 14 juillet 2002, en tentant d’assassiner Jacques Chirac ». Un amalgame peu professionnel entre les Identitaires et Unité radicale, dont l’un des membres, Maxime Brunerie, avait été condamné à 10 ans de prison pour avoir tenté d’assassiner Jacques Chirac.

Le tribunal a estimé que les accusés (Le Point et BHL) mettent en évidence « une certaine filiation » entre le Bloc identitaire et Unité radicale et que les « raccourcis et amalgames » des propos litigieux ont un « indubitable caractère diffamatoire ».

Bernard-Henri Lévy et Franz-Olivier Giesbert (directeur de la publication du Point) ont donc été condamnés à 1 000 euros d’amende, avec sursis pour le premier. Ils auront également à verser 1 000 euros de dommages et intérêts au Bloc identitaire.

Le tribunal a également condamné BHL et Franz-Olivier Giesbert à 1.000 euros d’amende, avec sursis pour le premier et un euro de dommages et intérêts à Bernard Cassen, confondu, dans le même numéro, par Bernard-Henri Lévy avec Pierre Cassen, un des membres de l’association Riposte Laïque. Il lui reprochait un rapprochement avec les identitaires. Bernard Cassen avait alors déclaré : « M. Lévy me confond avec un homonyme, Pierre Cassen, et me prête des positions aux antipodes de tous mes engagements citoyens, me causant ainsi un préjudice moral considérable ».

Autres articles

17 Commentaires

  • Pathos60 , 25 Avr 2013 à 14:44 @ 14 h 44 min

    Il a également été socialiste et militant des Verts il me semble…

    “Étrangement” aucune demande de dissolution de ces deux partis n’avait été demandée

  • john Deuf , 25 Avr 2013 à 23:34 @ 23 h 34 min

    Le néo nazi c’est bien plutôt lui qui a décidé un idiot utile à s’immiscer dans les affaires libyennes même s’il pense ne jamais en être accusé puisque juif. Erreur puisqu’il y a eu des groupes sionistes nazis pendant la 2 ème guerre mondiale.
    Il n’y a pas en France de mouvement ou de parti nazi ou néo nazi comme il dit et il n’y a pas d’ailleurs de mouvement ou parti d’extrême droite par contre il y en a d’extrême gauche dont le PS qui vient d’y adhérer.
    BH Lévy se croit tout permis de par sa notoriété et il est bon qu’il ait été condamné encore que sa condamnation est très légère. Si j’avais été juge sa condamnation aurait été plus lourde puisque de par sa notoriété il doit faire preuve d’impartialité et de respect envers ses adversaires.
    Ce n’est plus à la mode on l’a vu lors de l’affaire du mariage homo ou les 2 pitres se sont permis de mentir et de faire de la désinformation et du chantage.

  • Massimo Tartaglia , 15 Mai 2013 à 17:03 @ 17 h 03 min

    Aucune sympathie pour BHL le porte parole va t’en guerre de l’OTAN…Mais : Le bloc identitaire a bien été fondé par les anciens cadres d’unité radicale presque au lendemain de sa dissolution..
    Guillaume Luyt ,Philippe Vardon ,Fabrice Robert et bien d’autres leaders identitaires viennent de ce mouvement..Mais comme BHL est un âne qui ne se documente jamais avant de publier une opinion ,il s’est fait avoir en beauté sur ce coup la…

    “Le 17 décembre 2007, le tribunal de grande instance de Nice estime que les Jeunesses identitaires sont une émanation d’Unité radicale, dissoute par le gouvernement en 2002. Les Jeunesses Identitaires sont ainsi condamnées à une amende de 20 000 euros, et son ancien président, Philippe Vardon, écope de quatre mois de prison avec sursis et de 10 000 euros d’amende”

Les commentaires sont fermés.