Avortement, infidélité conjugale, homosexualité, relations sexuelles avant le mariage, divorce : les Français parmi les peuples les plus décadents du monde

Une enquête intitulée “Global Views on Morality” permet de comparer les conceptions morales des nationaux – 40 000 personnes ont été interrogées – de 40 pays sur divers sujets comme l’avortement (U = moralement inacceptable, A = moralement acceptable, N = n’est pas un problème moral) :

Voici les réponses concernant l’infidélité conjugale :

L’homosexualité :

Les relations sexuelles avant le mariage :

Le divorce :

À noter que pour chaque question, la France fait partie, avec l’Espagne, l’Allemagne et la République tchèque, des pays les plus décadents sur le plan moral.

Autres articles

20 Commentaires

  • JSG , 24 Avr 2014 à 7:15 @ 7 h 15 min

    Sondages, enquêtes, ne sont que des arguments à un nouvel article de journalistes surfant sur la vague de ce qui se lit.
    Certes, pour que soit crédible (et discutable) ce genre de graphique, il eut été important de connaître l’influence des pratiques religieuses de chaque pays concerné, ces fameuses pratiques qui sont à l’origine de la morale, et de la culture des pays.
    En résumé, les couleurs du graphique sont égréables, et les informations superficielles (comme une grande majorité des articles de journalistes).

  • Guy Marquais des Lambert , 24 Avr 2014 à 8:03 @ 8 h 03 min

    Bof…il est vrai qu’en France on parle beaucoup ….
    Pour lez reste je n’ai pas constaté beaucoup de différence lors de mes nombreux et longs séjours à l’étranger ( y compris au Ghana….la farce je vous assure ! )

  • Richard Budelberger , 24 Avr 2014 à 8:42 @ 8 h 42 min

    « N = n’est pas une issue morale » traduisant « Not a moral issue »… « Pas un problème moral » !…

  • jeanluc , 24 Avr 2014 à 8:56 @ 8 h 56 min

    En ce qui concerne l’infidélité, sans doute, surtout en Afrique qu’elle soit maghrébine ou noire. En Côte d’Ivoire (pas citée dans le sondage), pas citée, la grande majorité des hommes mariés ont un bureau (comme ils disent). Et que dire du Kenya. Par contre les relations sexuelles avant le mariage pour les femmes (impossibles d’ailleurs dans certains de ces pays où on pratique toujours l’infibulation) est tabou mais pour les hommes qui veulent tous épouser des vierges… Sinon, je me rappelle un reportage sur les Masai où une vieille femme évoquait les adultères de sa jeunesse avec un rire gaillard. Il y a loin de la coupe aux lèvres et des déclarations à ce qu’on fait réellement.

  • Rouletabille , 24 Avr 2014 à 9:08 @ 9 h 08 min

    Il s’agit, j’imagine, des déclarations des personnes interrogées. De la parole aux actes, tout le monde sait qu’il y a une sacrée distance. Mais ce que montre cet article ce sont les opinions et c’est en cela que ces statistiques sont intéressantes.

  • C.B. , 24 Avr 2014 à 9:50 @ 9 h 50 min

    En 1989 ont paru plusieurs ouvrages sur le coût de la “révolution française” calmant sérieusement les velléités de monter en sur bouclier d’argent ce détail de notre histoire.
    À quand
    -le coût de l’avortement en France
    -le coût du divorce en France
    -le coût de l’homosexualité en France
    -le coût de l’infidélité conjugale en France?
    Ces coûts sont-ils vraiment à faire assumer par la solidarité nationale?

  • aixois , 24 Avr 2014 à 10:25 @ 10 h 25 min

    Vous avez dit « morale » ? En France ce mot est tabou, bientôt rayé du dictionnaire, utilisé par les réactionnaires. Il suffit de regarder les séries françaises à la télé pour être convaincu que la société, telle que la conçoivent les médias et le show-business et qui la reflètent, est constituée de familles recomposées ou monoparentales, d’homosexuels bien entendu talentueux et de marginaux de toutes sortes. Quand aux gens « normaux » comme vous et moi, ce sont des tristes individus.
    Nous sommes en pleine mutation et je pense que nous avons passé le point de non retour. La formule actuelle est : « il faut vivre avec son temps ».

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen