Pierre Bergé regrette d’avoir investi dans Le Monde à cause d’un article “immonde”

Pierre Bergé, le président du conseil de surveillance du groupe Le Monde, “regrette” d’avoir investi dans le quotidien du soir, révèle le site ElectronLibre. La faute à un “article immonde, à charge, digne d’un brûlot d’extrême droite” signé de l’historien François Cusset sur François Mitterand à l’occasion du 30e anniversaire de son arrivée au pouvoir. Ce point de vue critique est “une honte” et “n’aurait jamais dû être publié” écrit Pierre Bergé dans un courriel au directeur du quotidien, Erik Izraelewicz.

“Je regrette de m’être embarqué dans cette aventure. Payer sans avoir de pouvoirs est une drôle de formule à laquelle j’aurais dû réfléchir!” note l’homme d’affaire. “Mécène” comme le qualifient de nombreux confrères journalistes, Pierre Bergé ?

Voici le courriel :

Autres articles

1 Commentaire

  • Paul-Emic , 25 Mai 2011 à 7:23 @ 7 h 23 min

    L’esprit de tolérance démocratique de Pierre Bergé a ses limites, mais ce n’est pas une découverte.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France