Philippe Simonnot dédicace “Non, l’Allemagne n’était pas coupable” le 27 mai à la librairie Lavocat (16e ardt)

Autres articles

20 Commentaires

  • cril17 , 24 Mai 2014 à 9:02 @ 9 h 02 min

    Il paraît, aux dires de certains, que la guerre de 1914-1918 aurait permis de détruire le charme séculaire de la Royauté, qui aurait été encore trop vivace en France à cette époque, aux yeux de ceux qui assuraient la gouvernance de la ” France de Poincaré ” :…

    Un érudit pourra peut-être aussi nous rappeler tous les détails de l’action des Bourbon-Parme pour arrêter le massacre et nous dire pourquoi Poincaré a refusé de répondre aux demandes de Claire Ferchaud, la voyante du Sacré-Coeur de Jésus à Loublande, lorsqu’elle est venue lui rendre visite mandée par le Ciel …

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Claire_Ferchaud

  • Necte , 24 Mai 2014 à 9:46 @ 9 h 46 min

    Il est en effet surprenant qu’un haut personnage politique n’écoute pas quelqu’un se prétendant mandé par Dieu.

    De nos jours, les gens qui prétendent ce genre de chose sont enfermés en asile psychiatrique s’ils sont pauvres, fondent des sectes s’ils sont riches ou font le jihad s’ils sont musulmans.

    Il est évident pourtant qu’ils devraient être écoutés et crus par tous, puisque Abraham, Jésus, Mohammed et Moïse le sont par tous ou presque alors qu’ils n’ont, eux, jamais existé autrement que sous forme de mythes.

  • Otto , 24 Mai 2014 à 10:51 @ 10 h 51 min

    Merci, Monsieur Martin, d’avoir publié cette invitation ici.

    Un allemand, qui aime la France et l’Allemagne

  • Patrick Canonges , 24 Mai 2014 à 14:05 @ 14 h 05 min

    Philippe Simmonot ajoute de nouvelles pièces au dossier. J’ajouterai que l’historiographie la plus récente insiste sur le rôle du diplomate russe Isvolsky et de l’entourage du Tsar pour qui la guerre représentait une “diversion” pour èviter une révolution que la guerre précipitera (la ruse de l’histoire dont parlait Hégel).
    Il ne faut pas oublier le responsable de l’étincelle à l’origine de l’engrenage fatal, à savoir le Serbe bosniaque Gavrilo Princip manipulé par le colonel Dimitrievic, chef des services secrets serbes. Princip aura sa statue à Belgrade pour commémorer le centenaire de l’assassinat de l’héritier du trône austro-hongrois, François-Ferdinand et de son épouse. Sans commentaire.
    Jamais dans l’histoire, un seul homme aura été à l’origine d’autant de morts (19 millions dont une petite moitié de civils)

  • Antoine , 24 Mai 2014 à 15:33 @ 15 h 33 min

    Bien sur, pour moi, les causes de la guerre sont triples. D’abord, parce que les alliances étaient un cercle vicieux. Les États étaient sur une position ambiguë à chaque crise: je suis contre la guerre mais je ne veux pas perdre un allié. Ensuite, parce que les intérêts économiques et autres ont été privilégiés. Enfin, à cause des rapports de force entre chaque État: qui aura le dernier mot de la fin ?

  • ummite , 25 Mai 2014 à 7:38 @ 7 h 38 min

    il fut un temps où les guerres étaient déclenchées par les rois et empereurs , ensuite , les guerres furent prise au sérieux par certains banquiers qui ont vus dans ces guerres un formidable moyen de s’enrichir encore plus , l’un d’entre eux le très célèbre rothschild qui fit ses spéculations en angleterre sur napoléon .
    depuis , les guerres sont déclenchées par ces personnages en vu de s’emparer du monopole de la monnaie et asservir les nation par la suite .
    les guerres ruinent les nations engagées , elles ont besoin des financements de ces personnages qui leurs demandent en échange de leurs remettre le monopole de la planche à billet , et ceux qui s’y opposeraient se voient harceler par de multiples inflations , déflations , récession etc..etc..
    aux états-unis , un exemple flagrant avec la faillite provoqué des banques qui obligea la maison blanche de donner le pouvoir aux rothschild – rockefeller- j-p morgan – goldman-sachs et consorts en 1907 ” si je ne me trompe pas de date “.
    le 3 janvier 1973 en ce qui concerne la france .

  • jérôme lassaigne , 25 Mai 2014 à 8:24 @ 8 h 24 min

    La tzarinne et surtout Raspoutine, François Joseph, sont bien plus coupables. Mais également le pusilanisme des anglais et de l’italie. Trop de facteurs auraient pu l’empécher. La guerre devait se déclancher. Un mécanisme de régulation de l’espèce. L’homme est un animal paranoïaque.

Les commentaires sont fermés.