Demandez l’impossible à la Vierge Marie!

Demandez l’impossible à la Vierge Marie!

La fête de Marie Auxiliatrice, le 24 mai, rappelle que Marie est présente parmi nous et qu’on peut lui demander l’impossible, à l’image de Don Bosco, un de ses plus grands dévots qui pu construire une basilique grâce à son intercession.
À la Vierge Marie, « on peu lui demander l’impossible ! », assurait Don Bosco, un des plus grands éducateurs de l’Histoire. Don Bosco (1815-1888) le saltimbanque, Don Bosco le rêveur prophétique a consacré toute sa vie à la jeunesse populaire de Turin (Italie). Il est aussi à l’origine de la construction d’une basilique édifiée grâce à la confiance sans bornes qu’il nourrissait en la bienheureuse Marie Auxiliatrice, sa sainte protectrice depuis sa plus tendre enfance. À 9 ans déjà, Marie lui apparaissait en songe pour lui indiquer la route à suivre, parsemant celle-ci de « merveilles » et « prodiges » dont il fera trésor toute sa vie.

L’un des miracles les plus répandus du fondateur de la Société de Saint François de Sales (salésiens), est celui d’avoir réussi à bâtir une basilique alors qu’il était bien pauvre. Installé dans le quartier de Valdocco, en banlieue de Turin, il commence par édifier une chapelle pour ses jeunes défavorisés en 1846 — la chapelle Pinardi — puis une plus grande — l’église Saint-François de Sales bénite en 1852. Don Bosco disait que la Vierge s’occupera de tout payer ! Et c’est exactement ce qui s’est passé d’après le site des salésiens.

« Un sénateur, banquier et bienfaiteur de Don Bosco était gravement malade. Don Bosco va le voir.
– Encore quelques minutes et ce sera terminé ! déclara le malade à Don Bosco.
– Non sénateur ! Vous devez m’aider à construire l’église !
– Il n’y a plus d’espoir, soupire le vieillard.
Alors Don Bosco convaincu des miracles de la madone lui répéta avec un ton semblant.
– Que feriez-vous si Marie Auxiliatrice obtenait pour vous la grâce de la guérison ?
Le sénateur sourit, rassemble ses forces et dit :
– Deux milles lires, Don Bosco. Si je guéris, je paie deux milles lires pendant six mois pour la construction de l’église.
Et trois jours après, le sénateur se présente.
– Me voici, dit-il à Don Bosco. Marie Auxiliatrice m’a guéri. Je suis venu payer la première tranche de ma dette. »
Ainsi naîtra, en 1868, le sanctuaire de Marie-Auxiliatrice, Église-mère et Centre spirituel de l’œuvre salésienne. Une fois le sanctuaire construit, Don Bosco a intensifié son action pour diffuser dans le monde la dévotion à la Vierge Auxiliatrice, sous le titre de « Secours des chrétiens ». Le sanctuaire abrite aujourd’hui les restes de Don Bosco, et 6 000 autres reliques de saints. À qui le lui demande, Marie Auxiliatrice ne refuse jamais sa maternelle intercession. Alors pourquoi ne pas inscrire cette petite prière de Don Bosco dans la liste favorite de nos prières :

« Ô Marie, Vierge puissante, vous êtes la grande et illustre protectrice de l’Église ; vous êtes l’aide merveilleuse des chrétiens ; vous êtes terrible comme une armée en ligne de bataille. Vous qui seule avez détruit toutes les hérésies dans le monde entier, protégez-nous dans notre détresse, dans notre lutte et dans notre défense difficile contre l’ennemi ; et, à l’heure de notre mort, accueillez nos âmes au Paradis. Amen. »

 

Source

Articles liés