L’hommage à Mauroy qui va coûter 100 millions d’euros aux contribuables lillois

Le “rougeaud de Lille” va faire voir rouge aux contribuables lillois ! Vendredi, la communauté urbaine de Lille a décidé de baptiser son flambant neuf grand stade “Pierre Mauroy », cinq ans après que Martine Aubry ait affirmé “(avoir) sous le coude” une entreprise prête à payer 4,3 millions d’euros par an pour un “naming” (le stade aurait porté son nom, un peu comme l’Allianz Arena à Munich). Il fallait bien rassurer les contribuables : l’équipement sportif a coûté la bagatelle de 324 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 170 millions pour la voirie ! En fait, seul le groupe Partouche a manifesté son intérêt, ne proposant toutefois “que” 2,5 millions d’euros alors qu’un tel “naming” aurait dû rapporter 3,5 millions d’euros par an. Grande princesse en ces temps de crise, Lille Métropole a décidé vendredi de renoncer à cette manne de 100 millions sur 30 ans en appelant le grand stade “Pierre Mauroy”. Pas dit que le contribuable lillois apprécie cet hommage très coûteux au co-inventeur de l’impôt sur la fortune !

Autres articles

30 Commentaires

  • Paul-Emic , 24 Juin 2013 à 18:46 @ 18 h 46 min

    trop drôle.

  • mario , 24 Juin 2013 à 18:55 @ 18 h 55 min

    quand la dette de notre pays est à 1900 milliards, on est plus à 100 millions près, même pour rendre hommage à un enc.
    Si en plus c’est pour accueillir les matchs truqués de la fifa, alors là chapeau. Finalement le nom est bien choisi !

  • Nicolas , 24 Juin 2013 à 18:58 @ 18 h 58 min

    Continuez comme ça, quand on voit le titre et le contenu, vous allez faire passer Closer pour un journal d’investigation

  • Charles , 24 Juin 2013 à 18:58 @ 18 h 58 min

    Le frère Mauroy était le plouc par excellence.

    Sa première initiative comme 1er ministre fut de siffler les bouteilles
    les plus anciennes de matignon,du jamais vu de mémoire de sommelier.

    Ses premiers invités socialistes au 1er repas de matignon furent pris
    la main dans le sac volant des assiettes en porcelaine de sevres.

    La personne chargée de suivre le service fit savoir au 1er ministre
    rouge de bordeaux que le compte n’y était pas.

    le frère Mauroy fit alors un appel aux camardes pour demander la restitution.
    Une socialiste,toujours en place,sortit alors ses 2 assiettes encore sales de son sac.

    Des son arrivée a Lille vers 1966,comme adjoint du frere Augustin Laurent
    fut de lancer un concept du tout beton en démolissant le vieux lille du 17e .

    Poursuivi par les associations de vieux lillois,il ne parvint que a réaliser
    la moitié de son programme de démolition.

    Ensuite,dans les années 80/90 comprenant son erreur il n’eut de cesse
    que de racheter des maisons du 17 eme pour une bouchée de pain.

    Son stade à 1 Milliard est une absurdité stratégique car placé dans le couloir
    du cote nord est entre la continuité urbaine de Lille et la frontière belge.
    cet axe est devenu le couloir autoroutier le plus encombré d’Europe.

    Un cauchemar pour les gens qui travaillent dans une métropole
    qui a le plus faible réseau de transports collectif des 8 grandes métropoles de fronce.

    La conurbation Lille-Roubaix-Tourcoing est l’ensemble le plus enclavé
    d’europe (format chapeau pointu) du fait de la frontière belge toute proche.
    le plan B consistait a construire ce stade plus au sud ,au sud de seclin
    afin de capter le trafic des nouveaux TGV-AGV avec une nouvelle gare
    sur 500 ha de reserves foncieres disponibles….

  • Gisèle , 24 Juin 2013 à 21:22 @ 21 h 22 min

    Les Lillois vont peut être s’endormir avec une berceuse balancée dans des hauts parleurs ! ” dors min p’tit quinquin min gros pouchin min gros rogin …. teum fra du chagrin si teun dors pas chqu’à dmain ……..
    Comme ça la pilule passera ni vu ni connu ….

  • GV , 25 Juin 2013 à 7:33 @ 7 h 33 min

    Je n’aime pas le personnage mais il faut reconnaître qu’en tant que Maire, (aidé par le Premier ministre de l’époque) il a su renover la ville.

  • Charles , 25 Juin 2013 à 8:10 @ 8 h 10 min

    Vous voulez sans doute plaisanter;

    1.Il a fait demolir plusieurs quartiers du 17 eme
    Dont celui de la porte de Paris,celui du tribunal de Lille etc.

    2.La partie préservée et restaurée ne représente
    que 1/3 des batiments des 17/18eme preexistant.
    Il faut savoir que Lille fut épargnée des destructions en 14/18 et en 40/44.

    3.Les quartiers restaurés ne le furent que parce que lui
    et ses amis changèrent d’avis en achetant des maisons.

    4.Le reste de Lille est a l’abandon compte tenu de la fiscalité

Les commentaires sont fermés.