NSA : que cachent les bâches de l’ambassade américaines à Paris ?

Jean-Marc Manach, co-auteur de l’article de Libération révélant les écoutes des Etats-Unis explique ce qui se cache sous les bâches en trompe-l’œil de l’ambassade américaines à Paris construites entre 2004 et 2005. Un système que les Etats-Unis utilisent dans d’autres pays et qui a l’avantage de ne pas filtrer les communications électromagnétiques et d’empêcher d’identifier les antennes, décrype Gérard Longuet, ancien ministre de la Défense :

Autres articles

15 Commentaires

  • Bernard DUJARDIN , 24 Juin 2015 à 12:17 @ 12 h 17 min

    Que foutent nos services secrets … ?

  • Pascal , 24 Juin 2015 à 13:11 @ 13 h 11 min

    Ils collaborent !

  • Marino , 24 Juin 2015 à 14:28 @ 14 h 28 min

    * “Le coordinateur du renseignement français, Didier Le Bret, verra dans les prochains jours des responsables américains pour faire le point, après de nouvelles révélations sur les écoutes de la NSA visant la France et ses dirigeants, a annoncé aujourd’hui le porte-parole du gouvernement.” Stéphane La Foll,

    * Écoutes : l’ambassadrice américaine convoquée au quai d’Orsay

    Philippot (FN) attend une «réaction très ferme» du gouvernement.

    Le vice-président du Front national Florian Philippot dit, sur RTL, attendre «une réaction très ferme» du gouvernement. «Il doit convoquer l’ambassadeur américain. Il faut un geste fort comme cesser immédiatement les discussions sur le traité transatlantique que nous sommes en train de négocier avec les États-Unis», Et d’ajouter : «Il faut sauver l’indépendance française».

    * Espionnage américain: Hollande doit faire le point

    Il réunira autour du président de la République, le Premier ministre, Manuel Valls, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, celui de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve (tous les bras cassés de son gouv.)
    Y participeront aussi la plupart des responsables des services de renseignement français extérieurs et intérieurs (DGSE, DGSI, Coordonnateur national du renseignement, SGDSN) ainsi que le chef d’état-major des armées et le chef d’état-major particulier du président, toujours selon l’entourage de François Hollande.

    De plus, l’Elysée réunira à 12h15 une délégation d’une vingtaine de parlementaires pour faire le point.

    NB : Bon ! un média de gauche nous lance un appât pour nous divertir .

    (Téléguider par QUI ?)

    Tous les Médias reprennent en boucle cette INFO

    Et Tout le monde mord à l’hameçon .

    Ça distrait les Français et les politiques qui font semblant de découvrir leurs “alliés” comme les poules qui ont découvert un couteau !

    – Et pendant ce temps là “nos alliés” :

    Washington a décidé de montrer les muscles face à la menace russe tout en réfutant l’idée d’une nouvelle guerre froide. Les Etats-Unis ont annoncé mardi le déploiement temporaire de leurs armements lourds sur le flanc Est de la «zone» Otan, sans mobiliser de troupes, au moment où les affrontements semblent s’intensifier en Ukraine.
    «Nous allons temporairement stationner des armements pour une brigade, comprenant des véhicules de combats et des équipement associés, dans les pays de l’Europe centrale et orientale», a déclaré mardi à Tallinn, en Estonie, le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, à la veille d’une réunion des ministres de la Défense de l’Otan.

    «Nous ne cherchons pas la guerre froide et encore moins la guerre chaude avec la Russie, nous allons défendre nos alliés», a déclaré mardi à Tallinn Ashton Carter, en précisant que les Etats-Unis allaient déployer leur matériel dans les pays baltes, en Pologne, en Bulgarie et en Roumanie.
    Selon le Pentagone, les 250 pièces d’armement lourds se répartissent en 90 chars lourds Abrams, 140 véhicules blindés Bradley, et 20 canons auto-moteurs. C’est la première fois que des armes lourdes américaines seront ainsi déployées dans ces pays qui ont adhéré à l’Otan
    Les Américains adressent ainsi un signal clair, à la fois à la Russie, aux alliés des Etats-Unis et aux autres grandes puissances, pour montrer que les USA restent une puissance mondiale a déclaré M.Terlikowski (PISM).

    * Les USA assurent ne pas cibler les communications de Hollande:
    “Nous travaillons étroitement avec la France sur tous les sujets de dimension internationale et les Français sont des partenaires indispensables”

    – La preuve : Poutine, Hollande et les Mistral perdants.
    les Européens ont décidé de prendre de nouvelles sanctions à l’encontre de l’économie russe, en plein conflit ukrainien.
    Une Europe schizophrénique aux ordres des USA.

    Bla-Bla !

  • V_Parlier , 24 Juin 2015 à 14:57 @ 14 h 57 min

    Ah, tous ces politicards atlantistes de l’UMPS qui font mine d’être surpris, que je rigole! Ils veulent nous faire croire qu’ils n’avaient pas compris qu’ils étaient soumis à leur maître comme des gamins de maternelle, sous surveillance de l’institutrice pendant la récréation! Si çà se faisait en Allemagne çà se faisait forcément chez nous, ce n’est guère un scoop!

    Ce qui me surprend est la réaction officielle et publique: Diversion bidon pour nous dire “on ne se laisse pas faire vous voyez” ou préparation d’un changement de cap non avouable suite à un éclair de lucidité géopolitique? On verra bientôt…

    En tout cas, vis à vis du conflit ukrainien le changement de cap, ce n’est pas encore çà, hein… Et quand on voit çà on se demande jusqu’où ils vous couvrir et soutenir leurs petits amis de Kiev: http://www.youtube.com/watch?v=iP3DaGfPnFg .

  • V_Parlier , 24 Juin 2015 à 14:59 @ 14 h 59 min

    Je dirais plutôt: on leur donne l’ordre de trahir les intérêts de leur pays.

  • champar , 24 Juin 2015 à 15:26 @ 15 h 26 min

    Beaucoup de fumée pour rien.

    1) J’espère que les services secrets français en font autant (“intelligence économique”, “grandes oreilles”…) , le fait que rien ne soit dit en la matière pourrait montrer qu’ils sont plus habiles, cela a été vrai dans le passé, est-ce toujours le cas ?

    2) En cas d’espionnage de ce type le mieux est de faire semblant de ne pas le savoir et de faire passer les informations que l’on souhaite faire croire à ses ennemis (pardon les amerlocks sont des “amis”) avec du vrai et du faux calculé (c’est comme cela que le Tupolev imitateur du Concorde a explosé en plein vol en 1973 au cours d’un vol de démonstration au Bourget, impossible de savoir le vrai du faux : excellent travail des services secrets français).

    3) La diffusion de cette “information” dans Libération a probablement pour but de faire croire que cette feuille de choux pour énarques est capable de donner une information inédite …
    Les gogos comptez-vous : si l’Allemagne a été espionnée par les amerlocks comme cela a été “découvert” il y a quelques mois, je ne vois pas pourquoi ils n’en aurait pas fait autant avec leurs autres vassaux (cyniquement appelés alliés).

  • petrel68 , 24 Juin 2015 à 18:27 @ 18 h 27 min

    Le Tupolev a “explosé” suite à la perte d’un “moustache” à forte incidence (en cours de montée très cabré): le pilote a dépassé le domaine de vol en voulant imiter le concorde => casse de la moustache => décrochage (perte totale de portance) de l’appareil, suivi d’une mise en piqué => tentative de récupération trop près du sol et trop forte => l’appareil se brise, perd son pétrole, et explose puis percute.

    j’étais présent ce jour là au bourget, j’ai tout vu, et surtout j’ai vu les photos prises par un ami au télé montrant clairement la moustache détachée de l’avion, puis il a disparu dans les nuages pour réapparaître immédiatement en piqué prononcé
    Alors ne racontons pas n’importe quoi quand on ne sait pas …

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France