En 1989, lorsqu’un Algérien violait puis poignardait une Française, cela sortait suffisamment de l’ordinaire pour qu’une plaque honore la mémoire de la victime…

En 1989, lorsqu’un Algérien violait puis poignardait une Française, cela sortait suffisamment de l’ordinaire pour qu’une plaque honore la mémoire de la victime…

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.