La Chose d’un autre monde

La Chose d’un autre monde

La Chose d’un autre monde (titre original : The Thing From Another World) est de 1951. C’est un film adapté d’une nouvelle de 1938 de John W. Campbell, Who Goes There ? La même nouvelle sera adaptée par John Carpenter en 1982, sous le titre The Thing (1).

Christian Nyby, qui était le monteur attitré de Howard Hawks, fut crédité de la réalisation de ce classique de la science-fiction. Au vrai, il a été entièrement conçu et réalisé par le seul Howard Hawks.

Des scientifiques découvrent un vaisseau spatial qui s’est abîmé dans la banquise arctique. Epaulés par des militaires envoyés en renfort, ils détruisent le vaisseau et récupèrent une sorte de « corps » extraterrestre figé dans la glace. Ils ramènent cette « chose » dans leur base. Lorsque le bloc de glace fond, la « Chose » se révèle être particulièrement menaçante.

La Chose d’un autre monde a marqué l’histoire du cinéma comme étant le premier film évoquant une possible invasion « venue d’ailleurs ». Nous sommes en 1951. En pleine guerre froide. Il s’agit donc d’une métaphore à peine cryptée du danger représenté par l’URSS communiste. Très anticommuniste, Howard Hawks file d’ailleurs la métaphore en opposant un scientifique qui prône le « dialogue » avec l’envahisseur tandis que les militaires estiment qu’il faut le détruire avant qu’il soit trop tard. La suite prouvera que leur choix est le bon.

Au générique, la jolie Margaret Sheridan, Kenneth Tobey, Robert O. Cornthwaite, et Douglas Spencer (dans le rôle d’un journaliste pas vraiment de gauche lui aussi).

(1) Ces deux films et la nouvelle de Campbell ont très certainement inspiré Alien.

Alain Sanders – Présent

Articles liés