Alexandre Gabriac victime d’une manipulation ?

Une photo montrant le candidat FN aux cantonales de Grenoble et plus jeune conseiller régional de France (victime d’une tentative d’intimidation jeudi) le bras gauche levé près d’un drapeau national-socialiste a été exhumée vendredi par le site internet du Nouvel Observateur.

Steeve Briois, secrétaire général du Front national a aussitôt affirmé qu’il demanderait “l’exclusion” d’Alexandre Gabriac du parti si la photo “est bien réelle”. “On va lui demander des comptes et il passera devant la commission des conflits” a-t-il expliqué. Le sort du jeune élu semble cependant déjà fixé : “nous ferons un gros lot, ils sont 4 ou 5 comme lui a avoir ce genre de pratique”.

Alexandre Gabriac a publié vendredi vers 19h15 sur son profil Facebook cette copie d’une main courante déposée à la fin du mois d’avril 2010 suite à la réception d’une lettre “anonyme” l’avertissant que des “clichés” le montrant “en scène avec des skinheads avec la main tendue et des drapeaux nazis” seraient “envoyés aux médias” :

Sur son blog, le jeune élu frontiste dénonce une “manoeuvre évidemment électorale à moins de 48 heures d’un scrutin dans lequel il figure au deuxième tour” et annonce qu’il pourrait porter plainte contre Le Nouvel Observateur. Laurent Joffrin, le directeur de la publication de l’hebdomadaire, assure avoir “vérifié qu’il s’agit bien de lui” et être en possession de “toute une série de photos”.

Alexandre Gabriac a été suspendu en fin d’après-midi. Il “ne représente pas le FN au second tour des cantonales” a déclaré Steeve Briois car “il y a de fortes chances pour que cette photo soit réelle”. A l’AFP, le secrétaire général du FN a expliqué vouloir “envoyer deux signes, d’abord qu’au Front National, il n’y a pas de place pour des personnes qui ont cette idéologie, et ensuite un message à tous ceux qui seraient tentés de venir au Front national pour faire de l’entrisme, et je pense à l’Oeuvre française” dont serait proche Alexandre Gabriac. Steeve Briois a accusé le ministère de l’Intérieur d’être à l’origine de la diffusion de cette photo pour “déstabiliser le FN” et s’est félicité de pouvoir “faire le ménage au sein du FN”. La place Beauvau a réfuté ces accusations.

“Il faut que chacun sache que le Front National n’admettra en son sein ce type de comportement inadmissible porteur d’une idéologie répugnante”, indiquait vendredi Marine Le Pen, annoncant une enquête “sur la réalité de cette photographie”.

Samedi matin, Alexandre Gabriac a publié sur son “mur” Facebook des montages avec Jean-Luc Mélenchon, Martine Aubry et Bernard-Henri Lévy faisant le salut nazi.

(article édité samedi 26 mars à 11h)

Autres articles

2 Commentaires

  • Samuel Vatin , 26 Mar 2011 à 19:33 @ 19 h 33 min

    Les montages publiés sur le mur d’Alexandre Gabriac ont été publiés par moi en fait, merci de corriger l’article 🙂

  • Loup , 25 Avr 2011 à 11:51 @ 11 h 51 min

    Marine Le Pen va avoir du travail! Car je suppose qu’elle va aussi exclure des rang du FN tous ceux qui auront en vrai ou en montage, levé le poing à un moment donné de leur vie! C’est un minimum, car si le nazisme est mort et enterré depuis 1945, en revanche, le parti communiste est toujours actif et même en France! Même s’il semble agonisant..

    Il est vrai que personne n’ira reprocher à Marine un élu FN qui aurait eu à un moment le poing levé… Cela lui donnerait plutôt des bons points du côté du politiquement correct…

    Ah! Comme Jean-Marie nous manque! Autre prénom, autre trempe!

Les commentaires sont fermés.