Mont-Saint-Michel : dans les coulisses de la restauration de l’archange

La statue dorée de l’archange qui y culmine est actuellement restaurée pour la première fois depuis 1987, par la Socra, une entreprise sise à Périgueux, qui la recouvre de feuilles d’or plus lourdes que d’ordinaire : 32 grammes au lieu des 23 grammes habituels. “On pense que ça permettra à l’or d’avoir une durée de vie plus longue puisqu’au Mont-Saint-Michel il y a tous les phénomènes : le vent, la mer, le sable et l’érosion”, précise Lucie Gohard, une jeune artisane issu d’une grande famille de doreurs. La statue a beaucoup suscité la curiosité des Périgourdins. Des visites sont même organisées pour visiter l’atelier de restauration :

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Bistouille Poirot , 25 avril 2016 @ 21 h 15 min

    32g au lieu de 23… Il est tout seul la haut ou sa compagne est en passe de rejoindre l’atelier périgourdin ?

  • Charles , 26 avril 2016 @ 6 h 41 min

    Apple & son Usine-goulag chinois. Merci la mondialisation heureuse de l’empire
    gemano-slamiste et ses séides locaux de l’UMPS Fofialistes de drooate et fofialistes de gooche. ce sera une fois l’un puis une fois l’autre, sauf quand ils décident de fusionner au T2.

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-3557310/Inside-secretive-Chinese-iPhone-factory.html

  • MACHAULT , 26 avril 2016 @ 13 h 58 min

    Que dites-vous ?

Les commentaires sont clôturés.