Marie-Anne Montchamp au Benelux : Vers un abandon de campagne ?

L’ancien secrétaire d’État Marie-Anne Montchamp, candidate aux élections législatives des Français du Benelux, subit des attaques de toute part. Certaines provenant de son propre camp la fragilisent tant qu’on se demande combien de temps elle va maintenir sa candidature.

La France n’en parle pas encore, mais c’est dans toutes les rédactions belges : Georges-Francis Seingry vient de déposer une plainte contre X qui vise directement Marie-Anne Montchamp et son entourage qu’il soupçonne de lui avoir volé des fichiers informatiques alors qu’ils étaient encore tous deux à l’UMP (Seingry était délégué de l’UMP pour la Belgique).

Depuis, c’est Marie Anne Montchamp qui a grillé la politesse à ce vieux routier de l’UMP locale et qui lui a ravi l’investiture désirée. Seingry et Montchamp sont donc tous deux candidats pour la même circonscription et… à couteaux tirés.

La plainte déposée au commissariat de police d’Ixelles le 2 mai à 15h28 a été envoyée à tous les responsables de l’UMP. Depuis, elle a fait son chemin et semble inquiéter les responsables parisiens de ce parti. Contre la fronde menée au sein du Benelux face à Montchamp, Paris avait lancé des oukases contre toute personne s’écartant du sillon du parti. Neutralité absolue entre Seingry, Montchamp et Buffetaut. Ce dernier, qui se présente comme le seul vrai candidat de droite, est en effet membre du Conseil national de l’UMP grâce à son affiliation au Centre national des indépendants et paysans et au Parti chrétien-démocrate.

Depuis, l’affaire se corse pour Marie-Anne Montchamp. La diffusion de la plainte est de plus en plus publique. D’après nos investigations, il semblerait que l’UMP envisage désormais l’abandon de Montchamp (qui est arrivée 1h30 en retard à un meeting organisée autour de sa candidature le 22 mai dernier…). On est en effet passé de la neutralité à l’instruction du lâchage. L’UMP semble ne pas vouloir se laisser éclabousser par la procédure en cours. Comme si elle sentait le sol se dérober sous elle, Marie-Anne Montchamp serait en train d’annuler sa participation à un débat en début de semaine prochaine à Bruxelles. Avant d’abandonner elle-même ?

Autres articles

Les commentaires sont fermés.