L’investisseur est un aventurier

Pour expliquer les annulations récentes des introductions en Bourse de Verallia, une filiale de Saint-Gobain, du Groupe Lucien Barrière par Accor et de titres Canal Plus par Lagardère, le rédacteur en chef d’Investir François Monnier rappelle à ceux qui l’auraient oublié que “la Bourse sert avant tout à financer des projets industriels et non pas à faciliter la sortie des actionnaires historiques et à donner des commissions aux banquiers”. Dans les 3 cas énoncés supra, “nous avons (…) affaire à des sociétés souhaitant s’introduire en Bourse sans avoir besoin de lever de l’argent”. Or, “les investisseurs ne veulent pas être considérés comme la dernière roue du carrosse mais comme des acteurs d’une nouvelle aventure” explique François Monnier dans son éditorial du 25 juin.

Autres articles

1 Commentaire

  • Budelberger , 26 Juin 2011 à 19:32 @ 19 h 32 min

    C’est donc que la Bourse a bien changé depuis que j’y laissais régulièrement mes chemises…

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France