Mais qui donc est le Diable?

Mais qui donc est le Diable?

Par Charles Chaleyat

La campagne de dédiabolisation du FN par lui-même m’a toujours paru être une pure invention des médias car  ce sont eux – soutenus par les partis politiques au pouvoir – qui ont diabolisé le FN dès sa naissance, en lui attribuant toutes sortes de tares comprises dans l’expression « extrême droite ». En fait le FN, s’élevant dès le début contre les diktats de la pensée unique symbolisée jadis par la Bande  des Quatre puis de nos jours par l’UMPS, provoqua cette diabolisation féroce par les nantis, dès lors menacés dans leurs biens et leurs existences. On ne compte plus les définitions ou caractérisations fausses, insultantes et même injurieuses, le concernant décernées pendant quarante ans, les dessins de presse diffamatoires, les caricatures ordurières Charliehebdomadaires, Cabuzettes ou Plantureuses. On connaît aussi les mises en cause régulières pour antisémitisme sur la base d’UN mot, adossé au sous-entendu que Le Pen était antisémite. Ce fut, jadis le ‘détail’, puis ‘Durafour’ et aujourd’hui ‘fournée’. Au même titre du délit d’opinion supposée et d’une sémantique acrobatique, il faudrait interdire à Le Pen une kyrielle de termes tels grill, charbons, gaz, camps, camions, trains, chiens et bien d’autres susceptibles d’être compris comme antisémites… Le montage politico-lexicologique ainsi envisagé dévoile son côté extravagant.

Et parce qu’il incluait dans ses membres des nostalgiques de l’Algérie Française, des OAS, des royalistes, des intégristes catholiques, des anciens du GRECE et des ‘anti-communistes viscéraux’ (tous interdits de penser), on lui ajoutait tout ce que des imaginations partisanes permettaient de lui imputer afin de le discréditer : Nazis, Fascistes, etc… On nage là en plein délit/délire d’opinion mais certains ont pensé que le peuple français – qui y avait cru pendant quarante ans – allait continuer de croire en cette formule magique! Celle qui assurerait éternellement le règne partagé et alterné Gauche-Droite protégeant toutes sortes d’intérêts.

Chaque médiacrate de la Pensée Unique en place encore aujourd’hui,  continue de penser que la ‘fournée’ fera des ‘dégâts’ dans l’électorat FN ou l’affirme à l’écran.  L’avenir du FN – qui les submerge de trouille depuis quelques semaines – est pour eux en cause. Ils oublient les derniers scores européens de ses listes, dont celui de Jean-Marie dans le Grand Sud-Est où, les électeurs se sont montrés complètement indifférents à ses ‘dérapages’.

Abattre le FN  va devenir leur objectif N° 1 tant leurs prébendes sont en danger sera plus ardu qu’ils le pensent. Il faudrait pour celà changer de politique et ça, – puisqu’ils ne le veulent ni, d’ailleurs, ne le peuvent plus – ils vont tout simplement le masquer sous la répétition du thème de l’antisémitisme, nouvellement travesti en judéophobie, comme ils le font depuis si longtemps.

Articles liés