La blague de Fabius devant le Council of Foreign Relations fait un bide

Invité à débattre de deux thèmes (la crise climatique et l’engagement de la France contre l’Etat islamique en Irak), Laurent Fabius a tenté de faire un aparté humoristique pour se moquer des « spécialistes » du djihad. Passage consultable à partir de 38’30 (des sous-titres en anglais sont accessibles en cliquant sur le carré blanc rayé de la vidéo YouTube en mode lecture, en bas à droite) :

Voulant rapporter la plaisanterie d’un « humoriste français », le ministre demande ainsi à son audience la définition du « spécialiste ». Et Fabius, devant la perplexité de son interviewer, de répondre : « C’est celui qui a tort mais selon les règles ».

Silence dans la salle.

« Ça marche probablement mieux en français », lui rétorque diplomatiquement son interlocuteur.

Embarrassé devant le bide de sa plaisanterie, Fabius se ressaisit, s’enquiert de la question qui lui fut posée initialement et s’engage à redevenir « sérieux ».

Articles liés

9Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Hyperion , 26 septembre 2014 @ 17 h 45 min

    Ce bon mot ne provient pas d’un humoriste, mais d’un académicien, M. Paul Valery. Il est le suivant :  » un expert est un homme qui se trompe selon les règles « .

    Quant à la conférence de M. Fabius, si plein de lui-même, elle illustre bien cette phrase de Voltaire :  » L’esprit est tout le contraire de l’argent; moins on en a, plus on est satisfait ».

  • Voyageur , 27 septembre 2014 @ 11 h 19 min

    Quand on ne connaît pas l’expression idiomatique qui correspond à ce que l’on dit d’une autre langue, il vaut mieux s’abstenir de faire des plaisanteries. Mais venant de Fabius, qui n’est absolument pas un diplomate, il n’est pas étonnant qu’il se soit laissé aller à ce genre d’impair devant une audience en principe totalement hermétique à l’humour.

Les commentaires sont clôturés.