Le comité d’éthique de l’Inserm et “La Croix” tentent de diminuer le rôle du Pr Jérôme Lejeune dans la découverte de la trisomie 21

Après la publication par le comité d’éthique de l’Inserm d’un avis le 14 septembre estimant que la découverte de la trisomie « n’aurait pu être faite sans les contributions essentielles de Raymond Turpin et Marthe Gautier », la Fondation Jérôme Lejeune a fait parvenir le droit de réponse suivant à La Croix :

« L’avis du comité d’éthique de l’Inserm sur la découverte de la trisomie 21 appelle les observations suivantes de la part de la Fondation Jérôme Lejeune.

Un manque de mémoire ou de gratitude

Comme en témoignent les écrits et prises de parole publiques de l’époque, Jérôme Lejeune a toujours reconnu et salué le rôle de Mme Gautier dans la découverte de la trisomie 21 qui est celui de l’apport d’une technique américaine de culture de tissus cellulaires. En oubliant cet hommage, qui ne s’est jamais démenti, Mme Gautier fait preuve de manque de mémoire ou d’ingratitude. Mais l’apport de la technique de culture cellulaire ne constitue pas l’essence de la découverte. Le découvreur est celui qui est parti d’une hypothèse, l’a vérifiée, y a cru et a porté le projet.

Des contre-vérités

Contrairement à ce que soutient aussi Mme Gautier, Jérôme Lejeune ne s’est jamais attribué la découverte lui-même. C’est le Professeur Raymond Turpin, chef du service dans lequel travaillait Gautier et Lejeune, qui a reconnu Jérôme Lejeune comme le découvreur de la trisomie 21 et lui a demandé de signer en tête l’article princeps. En effet, comme le montre son carnet d’analyse de laboratoire, à la date du 22 mai 1958, Jérôme Lejeune a été le premier à décompter les 47 chromosomes et établir scientifiquement, pour la 1re fois, un lien entre une anomalie chromosomique et un retard mental. Mme Gautier qui n’était pas généticienne, ne s’intéressait pas au mongolisme et n’avait rien publié sur le sujet, ne pouvait pas établir ce rapprochement. Au contraire, Lejeune, en charge de la consultation des patients qu’on appelait alors « mongoliens » avait déjà publié plusieurs articles sur le mongolisme, il était déjà chargé de recherche à l’Inserm. Il n’était pas cet inconnu que décrit Mme Gautier.

Nous tenons d’ailleurs à la disposition des historiens la lettre manuscrite adressée le 27 octobre 1958 par le Pr Turpin à Jérôme Lejeune (alors en voyage à l’étranger) qui informe ce dernier que Marthe Gautier en est toujours à compter 46 chromosomes au lieu de 47 chez les enfants mongoliens.

Un parti pris

Le fait que le comité d’éthique de l’Inserm ne tienne pas compte de faits établis et documentés, mais préfère s’en rapporter à la relecture et aux souvenirs de Mme Gautier, vingt ans après la mort de Jérôme Lejeune, doit nous interpeller. La saisine de l’Inserm et le texte de son comité d’éthique laissent transparaître deux explications :

– la volonté de mettre en avant la discrimination sexiste dont auraient fait l’objet les jeunes femmes scientifiques dans le secteur de la recherche de la part des « mandarins » dans les années 60, ce qui est un contresens chronologique puisque Jérôme Lejeune avait 33 ans à l’époque de la découverte, était donc plus jeune que Mme Gautier, et n’était pas le chef de service ;

– la volonté de porter atteinte à la réputation d’un scientifique français, de renommée internationale, qui a consacré une partie de sa vie à la défense de la vie humaine menacée par l’avortement (et qui, pour cette raison, aurait fait perdre à l’équipe la possibilité d’obtenir le prix Nobel). »

Articles liés

13Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 25 septembre 2014 @ 19 h 31 min

    Il va de soi que le journal la Croix est sous l’emprise de l’empire UMPS.

    Il est au service du système qui lui verse chaque année ses deniers de trahison subtile.

    Bien sur,cette trahison est conduite de manière très intelligente en “persillant”.
    Un assemblage d’informations justes truffées de manipulations, ou l’inverse.

    idem pour le Secours “Catholique” comme pour ‘l’école “libre”,
    institutions contrôlées/présidées par des frères qui veulent notre bien.
    Idem, pour l’Institut Catholique de Lille.

    Certains sujets étant TOUJOURS tabous pour les agents de l’empire.
    En particulier,les études qui valident le linceul de Turin comme étant du 1er siècle.
    la zone coton du 15 eme représente moins de 5% du linceul
    et correspondant à une réparation du tissu en lin abîmé après un incendie.

  • Robert , 25 septembre 2014 @ 20 h 30 min

    La Croix, journal officieux de l’épiscopat et du clergé et des communautés religieuses. Quand ce n’est pas “La Vie.”

  • HuGo , 25 septembre 2014 @ 22 h 32 min

    Le professeur Jérôme Lejeune a dû faire face de son vivant à de nombreuses attaques, justement parce qu’il défendait la vie sacrée des enfants trisomiques…et, hélas, comme trop souvent, une certaine Église ne prend pas la défense des siens….hélas! hélas! hélas!

  • Charles , 26 septembre 2014 @ 6 h 39 min

    Ce n’est pas l’église au sens propre du terme, mais des virus infiltrés.
    Infiltration parfaitement conforme aux textes prophétiques.

    Ils s’y sont reproduits comme des lapins depuis V2.

    In fine, les plus grands responsables sont les cathos naïfs (dont je fut)
    qui refusent de voir l’évidence , car celle ci les obligerait à remettre
    en question toute une suite de leurs choix de vie en société.

    La conformité/normalité consensuelle est tellement plus confortable.

  • lhemeu , 26 septembre 2014 @ 8 h 33 min

    Qui est-ce ,madame Gautier ? Je la crois inconnue des médecins ?

  • A= Aristote , 26 septembre 2014 @ 8 h 40 min

    Mentez! Mentez! , messieurs du comité de pseudo-éthique , il en restera toujours quelque chose , comme disait Goebels.
    On touche là une fois de plus la propagande du meilleur des mondes .
    Vous feriez mieux de relire mon Ethique à Nicomaque commentée par mon meilleur disciple Thomas d’ Aquin .

  • creuxduloup , 26 septembre 2014 @ 8 h 43 min

    Je confirme, sa découverte n’aurait pas été possible sans l’inventeur du microscope…

Les commentaires sont clôturés.