Christian Vanneste et les députés hostiles à la théorie du gender censurés par Le Figaro

Mis en cause (avec 79 autres députés hostiles à l’enseignement de la théorie du gender en sciences de la vie et de la terre) par Luc Ferry (partisan de la théorie du gender) dans Le Figaro du 7 septembre 2011, Christian Vanneste a fait parvenir au quotidien un droit de réponse “solide”, “pas café du commerce”, signé par les 80 députés. Premier refus d’Etienne de Montety, directeur adjoint de la rédaction : “trop de signatures”. Le député du Nord lui renvoie alors le texte, signé par seulement sept députés dont Etienne Pinte. Nouveau refus : “trop philosophique” (sic). Selon nos information, c’est le directeur des rédactions du Figaro, Etienne Mougeotte, qui serait en fait derrière ce refus. “Très surpris”, Christian Vanneste a confié l’affaire à son avocat. En attendant, il “ne [lit] plus Le Figaro qu’avec des pincettes” et constate, “atterré” : “Ferry dont je suis un grand lecteur et Montety sont passés, l’un avec cette tribune, l’autre avec son refus de publier notre réponse, du grenier à la cave !”

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • diego , 25 octobre 2011 @ 17 h 00 min

    Pas étonnant… Le Figaro comme tous les “merdias” baigne dans le politiquement correct. Il y a longtemps que j’ai abandonné la lecture de soi- disant journal.

  • Vincent Jappi , 25 octobre 2011 @ 17 h 16 min

    Qui lit encore les journaux ?

Les commentaires sont clôturés.