Le socialisme et l’égalitarisme illustrés

Autres articles

10 Commentaires

  • xrayzoulou , 25 Oct 2013 à 16:21 @ 16 h 21 min

    Le socialisme c’est exactement cela ! Hitler était socialiste est voulait faire un monde de gens (ariens) grands beaux, intelligents…. on voit ce que cela a fait !
    Il n’avait rien compris que chaque pierre de l’édifice est différente de l’autre et c’est qui fait la richesse du monument. Nos socialopathes sont, je crois, encore plus cons.

  • monhugo , 25 Oct 2013 à 17:04 @ 17 h 04 min

    Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours.

  • pas dupe , 25 Oct 2013 à 17:33 @ 17 h 33 min

    Votre site est toujours aussi difficile à joindre. Hier soir impossible. Aujourd’hui, beaucoup de “oups” avec Google et IE ! puis déconnexion pour temps dépassé !!!

    Un commentaire publié ailleurs !

    “terrorisme intellectuel [et physique, l’épuration sauvage

    Le communisme toujours le mensonge.

    « L’antifascisme : avec ce mot, tout est dit de ce qui va faire le rayonnement du communisme dans l’après-guerre », écrira François Furet dans « Le passé d’une illusion ». La technique, pour autant, date de l’avant-guerre. Dans les années 30, l’anticléricalisme étant passé de mode, l’antifascisme est le creuset de toutes les gauches. Il sert de dénominateur commun à l’alliance ébauchée, le 12 février 1934, lors de la première manifestation réunissant communistes et socialistes, alliance concrétisée, en juillet 1934, par la signature d’un pacte d’unité d’action entre le parti communiste et la SFIO. C’est aussi l’antifascisme qui prépare la coalition formée entre communistes, socialistes et radicaux, un an plus tard, en vue des élections de 1936 qui donneront la victoire au Front populaire.

    Pour les communistes, ces retrouvailles avec les socialistes obéissent à un choix tactique opéré à Moscou. … le Kremlin, abandonnant la ligne « classe contre classe », donne consigne aux partis affiliés à la IIIe Internationale de s’allier aux socialistes, afin de former, au nom de la défense de la paix, un front commun contre le fascisme…. Il s’agit de faire passer la cause de la paix par la défense de l’URSS, donc du communisme : être pour la paix, c’est être contre Hitler ; être contre Hitler, c’est être pour Staline ; a contrario, être contre Staline, c’est donc être pour Hitler….

    Après-guerre, les communistes resservent cette thématique antifasciste. Le communisme incarne le bien absolu, et le nazisme le mal absolu. A gauche, ceux qui veulent servir la « classe ouvrière » doivent suivre les communistes (le Bien). A droite, l’hostilité à l’encontre du Bien (le communisme) trahit une connivence implicite avec le Mal (le nazisme). La droite libérale et la droite nationale sont complices dans l’anticommunisme ; la droite nationale est en réalité fasciste ; or le paradigme du fascisme est le nazisme. Donc un libéral peut glisser vers le fascisme, car l’anticommunisme conduit au nazisme.

    Immense sophisme, mais d’une puissance d’attraction considérable : qui ne serait pas révulsé par Hitler ? Afin de donner consistance au danger fasciste, il faut donc inventer des fascistes. De Gaulle fonde le Rassemblement du peuple français ? C’est un fasciste. Certains prétendent que l’URSS abrite des camps de concentration ? Ce sont des fascistes. Raymond Aron dénonce le communisme international ? C’est un fasciste…

    « Un anticommuniste est un chien », s’écriera encore Jean-Paul Sartre en 1961.»

    http://www.fonjallaz.net/MLH/pcf/index.html

    Je conseille de lire tous les articles sous les surlignages. Les extraits proviennent de celui intitulé : « terrorisme intellectuel [et physique, l’épuration sauvage ndlr ] »

  • sergio , 25 Oct 2013 à 19:50 @ 19 h 50 min

    Cet excellentissime dessin résume avec force ( et humour ) l’ idéologie socialiste , soit-disant égalitaire !..
    Quel est le nom du dessinateur ?

  • François Desvignes , 26 Oct 2013 à 4:26 @ 4 h 26 min

    C’est vous qui n’avez pas compris A Hitler que vous n’avez pas lu.

    A Hitler aurait eu tout bon s’il n’était pas parti d’un présupposé antichrétien.

    Car s’il avait cru, jamais il n’aurait muté son antitalmudisme philosophique (fondé) en antisémtisme racial (absurde)

  • François Desvignes , 26 Oct 2013 à 4:34 @ 4 h 34 min

    Sauf que le point commun à tous les républicains, socialistes ou non, de gauche ou de droite, c’est bien de couper l’échelle au nom de l’égalité :

    – au milieu de l’échelle au nom de l’égalitarisme de gauche,

    – à un autre endroit au nom de l’égalité de droite.

    Si donc nous voulons franchir le mur, plutôt que de couper l’échelle, il faut couper la tête du scieur : il faut abroger la république pour garder notre échelle.

  • Bernard , 26 Oct 2013 à 17:23 @ 17 h 23 min

    le SOCIALISME et la JUSTICE SOCIALE c’est ceci =

    Lorsque Marion Maréchal – Le Pen a pose ces questions à l’Assemblée la seule réponse de la ministre concernée Marisole Touraine a été:
    Vous êtes là pour inciter à la haine et à la discrimination…..

    Q U E S T I O N S G E N A N T E S =

    – Où est la justice sociale quand on repousse l’âge légal de la retraite alors que tout étranger de 65 ans n’ayant jamais travaillé ni cotisé en France, a droit à une retraite de 780 euros par mois dès son arrivée ?

    – Où est la justice sociale quand une femme de paysan ayant travaillé 50 ans à la ferme, n’a pas droit à ces 780 euros au prétexte que son mari et elle dépassent le plafond de 1200 euros de minimum vieillesse pour un couple ?

    – Où est la justice sociale quand la sécurité sociale en faillite payera à l’étranger, sans le moindre contrôle, des retraites à d’innombrables centenaires disparus depuis des lustres

    – Où est la justice sociale quand l’Aide Médicale d’Etat soigne 220000 sans papiers chaque année, à raison de 3500 euros par malade, alors que la sécurité sociale ne dépense « que » 1600 euros par affilié qui travaille et cotise ?

    – Où est la justice sociale quand des étrangers bénéficient de la CMU et d’une mutuelle gratuite, alors que 5 millions de Français n’ont pas de mutuelle, trop riches pour bénéficier de la mutuelle CMU mais trop pauvres pour s’en payer une ?
    30% des Français ont différé leurs soins en 2011 ! En 2013 combien sont ils….

    – Où est la justice sociale quand on sait que 10 millions de fausses cartes Vitale sont en circulation et permettent de soigner des milliers d’étrangers sous une fausse

    – Où est la justice sociale quand la France entretient des milliers de polygames,certains d’entre eux percevant plus de 10 000 euros par mois sans travailler,alors que la polygamie est interdite et que nos comptes sociaux sont dans le rouge ?

    – Où est la justice sociale quand une famille nombreuse étrangère est prioritaire pour un logement social, alors qu’un jeune couple français doit attendre sept ou huit ans son premier logement pour avoir un enfant ?

    – Où est la justice sociale quand on sait qu’un million de faux passeports, donnant droit à la manne sociale, sont en circulation sur les sept millions de passeports biométriques soi-disant « infalsifiables » ?

    – Où est la justice sociale quand un Français né à l’étranger doit prouver sa nationalité à l’administration, ce qui se traduit souvent par un véritable parcours du combattant, alors qu’on brade chaque année la nationalité française avec des milliers de mariages blancs ?

    – Où est la justice sociale quand on veut donner le droit de vote aux étrangers, que nos élus ont confisqué aux citoyens leur « non » au référendum sur la Constitution européenne, des millions d’électeurs, de droite, gauche non représentés au Parlement ?

    – Où est la justice sociale quand on accueille chaque année plus de 200.000 étrangers non qualifiés, dont notre économie n’a nul besoin, alors que la pauvreté augmente, que nous avons près de 5 millions de sans emplois, alors que le chômage atteint déjà 40% des immigrés ?
    – Où est la justice sociale quand le contribuable finance des associations qui ne combattent que le racisme à sens unique alors que le racisme anti-français est systématiquement ignoré et les plaintes classées sans suite ?

    – Où est la justice sociale quand on condamne un journaliste pour avoir énoncé une vérité sur la délinquance étrangère, alors que des rappeurs incitant à la haine ne sont jamais inquiétés au nom de la liberté d’expression ?

    – Où est la justice sociale quand la délinquance explose et que les droits des voyous passent avant ceux des victimes ?

    Car si l’intégration a totalement échoué, c’est tout simplement parce que nos dirigeants ont confondu anti-racisme et acceptation de l’autre, avec le renoncement à nos valeurs.
    Il ne fallait rien changer au moule républicain qui a permis depuis des siècles à des millions d’immigrés de devenir des citoyens français.

    Les règles d’intégration qui ont fait leur preuve avec des générations d’immigrés, étaient la force de la République. C’est une CHANCE pour la France, disaient ils !
    La faute majeure de nos élus est d’ avoir ignorées ces règles !

    > à ceux qui considèrent cette déposition comme un hoax, interrogez vous !

    ** Ces questions ne sont elles pas le reflet de NOTRE réalité vécue en France ?
    ** Pensez vous que Marion, tout comme MLP, ne méritent pas votre bulletin ?
    ** Avez vous, pendant ces 40 années, entendu l’UMPS poser ces QUESTIONS ?

    Réfléchissez et décidez…. vous seul serez …. FACE à votre conscience !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen