“L’islam fait partie de l’Allemagne”

[dropcap]E[/dropcap]n octobre 2010, l’ancien président fédéral d’Allemagne, Christian Wulff, avait lancé la phrase : “L’islam fait partie de l’Allemagne.” Tandis que de nombreux politiques allemands s’étaient désolidarisés de cette opinion, tels notamment Hans-Peter Fierdriech, l’ancien ministre de l’Intérieur, se refusant à considérer l’islam comme partie intégrante de la culture allemande, ou encore Volker Kauder, qui préside l’alliance CDU-CSU (le parti d’Angela Merkel) au Bundestag (le Parlement allemand), Angela Merkel a récemment repris l’idée à son compte.

[dropcap]M[/dropcap]adame le chancelier* a donc interprété comme un “signal important” la condamnation de l’islamisme par les responsables musulmans allemands. Puis, reprenant l’idée de Wulff, elle a affirmé : “L’islam a un rôle à jouer dans l’avenir de l’Allemagne, ainsi que le président C. Wulff l’a dit” ajoutant encore penser que l’Allemagne “a des atouts extraordinaire pour être un formidable pays d’intégration.” En effet, “Notre société a besoin de l’immigration comme une chance tant pour ceux qui viennent que pour ceux qui sont déjà là” a-t-elle estimé : “l’immigration est une chance pour tous.

Le discours complet est disponible ci-dessous en allemand (vidéo obtenue via pi-news) :

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=75p-qc4SV94?t=12m46s]

Cette allocution s’inscrivait dans un cycle de trois conférences organisées par les chrétiens-démocrates (CDU) autour du thème de l’immigration. Les titres des interventions parlent d’eux-même :

  1. Le nouveau miracle économique** allemand : potentiel de l’économie migratoire (Bülent Arslan)
  2. Entre deux mondes: chances pour les jeunes issus de l’immigration (Cemile Giousouf)
  3. Mon CDU 2017 : l’union de la diversité (Thomas Kufen)

 

Notes :

* Non, Madame Merkel n’est ni la femme d’un chancelier, ni non plus un chauffe-pied, n’en déplaise à Madame le président, Sandrine Mazetier !
** Le “miracle économique” désigne ordinairement la période de forte croissance de l’économie de la RFA, après la seconde guerre mondiale. 

 

Voir aussi

Sur les retournements de veste de la droite allemande, voir notre autre article : Allemagne : les conservateurs se rebiffent21 juin 2014

Autres articles

22 Commentaires

  • teresa , 25 Oct 2014 à 23:58 @ 23 h 58 min

    Les bras m’en tombent et lesbienne dominante, décidément !! super les réseaux on sait tout, je suis dégoutée je l’admirais

  • Pascal , 26 Oct 2014 à 1:38 @ 1 h 38 min

    « Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, la face du monde eût changé. Puisque le monde était déjà voué à l’influence judaïque (et son produit, le christianisme, est une chose si fade !) il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel… Animé d’un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le christianisme qui les en a empêchés. » ( Adolf Hitler )

    « L’islam a un rôle à jouer dans l’avenir de l’Allemagne…» ( Angela Merkel )

  • Monsieur T , 26 Oct 2014 à 1:43 @ 1 h 43 min

    Le “noble” peuple serbe qui avait entrepris une pratique de serbisation intégrale de la Yougoslavie (cadeau Franco-Anglais) dans les années 20 et 30 afin d’imposer la “Grande Serbie”. Problème, 60% des yougoslaves étaient non-serbes.
    Les pan-serbistes qui tenaient intégralement le pays lancèrent une politique d’étouffement systématique des non-serbes, le fédéralisme fut remplacé par un centralisme serbe, la serbisation de l’entité yougoslave fut appuyée par le roi en personne, le jour de la fête nationale serbe devint le jour de la fête nationale de tous les peuples yougoslaves, Belgrade devint la capitale de la Yougoslavie, les sociétés culturelles croates furent limitées, des professeurs serbes étaient nommés dans les écoles non-serbes, l’Eglise catholique qui regroupait 40% de la population (principalement croates, slovènes mais aussi allemands, hongrois et albanais) ne touchaient que 7% des subventions du gouvernement, des privilèges étaient accordés aux catholiques joignant les mouvements de jeunesses serbes-orthodoxes, sur les 670 haut-fonctionnaires des ministères 80% étaient des orthodoxes serbes, sur les 117 généraux de l’armée, 115 étaient orthodoxes et un seul catholique, l’écriture cyrillique était obligatoire pour les enfants croates.
    L’objectif état de mettre un égal entre “yougoslave” et “serbe”.
    En 1928, 4 parlementaires croates étaient abattus par une racaille serbe, provoquant la fuite de tous les autres parlementaires croates, la terreur serbe était à l’ordre du jour, l’assassin Radic reçu une peine de prison ridicule et de l’aide financière et fût acclamé comme un héros par une majorité de serbes. A partir de 1929 date à laquelle le nom Yougoserbie, pardon, Yougoslavie fût adopté, les groupes politiques et culturels non-serbes étaient bannis, les mouvements de jeunesse catholiques croates étaient dissous, la construction de nouvelles écoles catholiques devenaient interdites et des efforts furent entrepris pour fermer celles déjà ouvertes. Insultes et falsifications contre l’Eglise catholique étaient incorporés dans les manuels scolaires, les dizaines de milliers d’uniates (dont nombre de réfugiés ukrainiens) virent leurs églises confisquées et “orthodoxisées”, les militaires serbes étaient stationnés dans les villes croates pour inciter les mariages mixtes, une circulaires confidentielle les obligeaient à se marier dans une église orthodoxe et à élever les enfants dans la foi orthodoxe, de la même façon, des jeunes enseignantes croates étaient envoyées en poste dans des écoles à majorité serbe pour trouver un époux orthodoxe et pondre plein de futurs petits cetniks, des catholiques souhaitant s’installer en macédoine ou en Dalmatie bénéficiaient de privilèges s’ils se convertissaient à l’orthodoxie. lors d’une réforme agraire dans un secteur catholique 7000 familles de colons orthodoxes furent installés. Des églises orthodoxes gigantesques étaient construites dans des villes entièrement catholiques, le but faire rentrer dans le crâne de tout le monde que l’église orthodoxe devait être la seule et unique religion de l’état. Les catholiques devaient se mettre à vénérer des “saints” orthodoxes. Politique qui n’épargna pas davantage les peuples orthodoxes non-serbes, quand ces peuples (macédoniens, monténégrins, bulgares, roumains) ont été placés sous une autorité religieuse, ce ne fût pas une église orthodoxe de yougoslavie qui ne vit jamais le jour mais l’église orthodoxe SERBE. Les serbes se sont mis tous les peuples de la région à dos.
    Si tu veux parler de massacres, commence par évoquer les massacres anti-croates serbes commis à la mi-avril 1941 alors que la guerre lamentablement perdue par l’armée serbe (161 généraux sur 165) n’était pas terminée, ce qui provoquera la descente toute entière de la région dans un chaos ethnique sanglant. N’oublie pas de parler des 150 000 “nobles” serbes de Serbie massacrés par les “nobles” serbes de Bosnie avant l’arrivée des Soviétiques, chose que les “historiens” de Belgrade, plus dans l’idéologie et la désinformation, se gardent bien d’évoquer.
    Je rajouterais que ton “noble” peuple serbe est largement co-responsable de la boucherie de 14-18 à cause de son panslavisme zélé qui culminera avec l’assassinat de l’Empereur d’Autriche et l’entrée en guerre de la France qu perdra 1 400 000 de ses fils pour évacuer et sauver le cul de ton peuple et de ton super roi en fuite. Ton “noble” peuple qui faisait parti de l’empire ottoman jusqu’au XIXème siècle et qui durant 500 ans étaient de toutes les batailles chrétiennes/muzz aux cotés des turcs, qui fournira systématiquement des cargaisons entières de ses femmes à l’occupant, pas étonnant qu’il y ait 8 millions de bâtards turcs d’origine serbe de nos jours, ton noble peuple qui après le désastre de l’expérience yougoslave de l’entre-deux-guerres à décidé de remettre le couvert dans les années 90 avec deux cent mille morts et 4 millions de déplacés, force est de constater que les serbes ont suffisamment emmerder le monde et que leur propagande doit prendre définitivement fin.

  • angon78 , 26 Oct 2014 à 9:12 @ 9 h 12 min

    si ce grand nombre de gentils petits immigrés sont une chance pour l’Europe, pourquoi ne le sont ils pas pour et dans leur pays d’origine ? Je comprends pas bien !…

  • pas dupe , 26 Oct 2014 à 11:37 @ 11 h 37 min

    Relevé dans “Le Gaulois” du 12 septembre 1914 n° 13482

    “Le bras droit de Dieu”

    “Le correspondant du Morning Post à Pétrograde a interviewé des prisonniers allemands, qui lui auraient dit que l’allocution de l’empereur Guillaume partant pour la frontière était d’un caractère tel qu’il fut défendu aux journaux de la reproduire. Voici quel en aurait été à peu près le texte :

    “Rappelez-vous que le peuple allemand est l’élu de Dieu. Sur moi, l’empereur d’Allemagne, l’esprit de Dieu est descendu. Je suis son instrument de guerre, je suis son épée, je suis son bras droit. Malheur aux rebelles, mort aux lâches et aux incrédules !”

    La presse russe, en reproduisant cette allocution extraordinaire, se demanda si l’empereur Guillaume ne souffre pas de cette forme de la folie connue sous le nom de mania graziosa. – (Le Globe)

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k536278f/f2.zoom.langFR

  • Monsieur T , 26 Oct 2014 à 15:43 @ 15 h 43 min

    Cette citation d’Hitler est apocryphe, il faut lire les études d’un certain Vincent R. sur le sujet. Inutile de la répéter jusqu’à plus soif.

  • dissident , 27 Oct 2014 à 0:45 @ 0 h 45 min

    Cette femme Merkel, n est surement pas libre mais qu est ce qui oblige les electeurs allemands a continuer a voter pour elle ?

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France