La part des retraites des fonctionnaires dans les dépenses publiques, “un phénomène préoccupant”

Ce mardi sur RTL, le directeur de l’Institut Montaigne s’alarme du recul de l’âge de départ en retraite des fonctionnaires :

Autres articles

4 Commentaires

  • Boutté , 26 Oct 2016 à 9:01 @ 9 h 01 min

    J’ai été fonctionnaire mais reconnais que la part de la Fonction Publique dans l’économie (pas seulement les retraites!)de l’état est préoccupante. La Chambre des Députés est tenue par une grosse majorité d’agents de l’état. Ceci tient au fait que c’est le seul corps où l’on soit certain de retrouver sa place, en cas d’échec, sans avoir rien perdu des droits à retraite ni de l’avancement.Le chef d’entreprise y est au contraire sous représenté …et pour cause! Si bien que les Lois qui sont votées sont toujours favorables à la fonction Publique,très rarement aux entreprises créatrices d’emplois créateurs de richesse. Cette anomalie doit être corrigée mais par qui? Pas la Chambre…

  • Marcus , 26 Oct 2016 à 13:25 @ 13 h 25 min

    La fonction publique française ruine le pays depuis un demi siècle. Les fonctionnaires sont 2 fois trop nombreux par rapport à la population de la France. Chaque création de poste de fonctionnaire entraine 3 chômeurs dans le secteur privé.
    Exemple : l’éducation nationale française est le 3ème employeur dans le monde, en nombre d’employés, derrière l’armée Russe et les chemins de fer Indiens.
    Ceci est un fait (vous pouvez vérifier) et non une vue de l’esprit.
    La première chose à faire pour relance l’emploi et la croissance est de diviser par 2 le nombre de fonctionnaire, dont beaucoup (pas tous, bien sur) sont des improductifs.

  • Gisèle , 26 Oct 2016 à 23:43 @ 23 h 43 min

    Qu’est encore que cette déclaration fantaisiste, juste faite pour encore une foi, monter les français, les uns contre les autres ??????????????????
    D’abord, de qui parle t on en parlant de ” fonctionnaires ” ???????
    Sachez que la majorité des employés municipaux des villes et villages, auront une retraite basée sur leur salaire, primes non comprises .
    Ma fille fait partie de cette catégorie et doit cotiser personnellement pour une retraite complémentaire, afin de prétendre à une retraite digne de ce nom . Elle accomplit des tâches à responsabilité qui ne figurent pas sur sa fiche de poste , sans reconnaissance salariale .
    Sachez qu’être agent dans la fonction territoriale, c’est souvent, être payé selon le bon vouloir des élus …
    Une disparité flagrante se vérifie entre le simple agent, le petit ” chef ” et le ” chef ” … si vous voyez ce que je veux dire !
    Marcus . Sur quoi vous appuyez vous pour dire que la majorité des fonctionnaires ne servent à rien ??? et ne travaillent pas ????
    Vous êtes un ignorant jaloux qui parle trop !

  • Jean NOGUES , 30 Oct 2016 à 19:21 @ 19 h 21 min

    La démagogie anti-fonctionnaire est un dérivatif injuste et insupportable par la mauvaise foi jalouse et haineuse qui l’accompagne trop souvent.

    Comment peut-on soutenir que ”les fonctionnaires ruinent le pays” dans un pays qui compte maintenant, de façon très officielle donc encore très sous-estimée, plus de six millions de chômeurs reconnus ?

    Le gâchis de ce chômage de masse est d’une tout autre ampleur que le coût des imperfections de notre fonction publique !

    Pour information, quand Hitler a pr!s le pouvoir (par des voies démocratiques avalisées comme telles par la SDN, petit rappel) , sur 80 millions d’allemands, il y avait tout juste 65 millions de chômeurs, donc 20 % de moins, proportionnellement, que le chômage de masse français de maintenant.

    Le coût de ces chômeurs est énorme, surtout en termes humains, car un chômage total qui se prolonge plus de deux ou trois ans fait de sa victime un inapte au travail. Pour commencer, cette victime perd rapidement sa musculature, ce qui, moine de rien, le rend inapte à beaucoup d’emplois.

    Ce ne sont pas les fonctionnaires qui sont responsables des 6 millions de chômeurs. C’est l’Europe, essentiellement.

    Autre rappel : en 1972, la France a produit autant et même légèrement plus d’acier et de fonte que l’Allemagne (quelque 38 millions de tonnes). Aujourd’hui, sortez les mouchoirs, c’est deux fois et demie moins ! autrement dit, tous les efforts de Pompidou pour faire prendre à la France le train industriel ont été réduits à néant par la sale tournure prise par cette Europe-là, dont l’action a été détestable. Exemple : les divers ”Plans Davignon” ont détruit notre sidérurgie.

    Notre industrie nationale est moins de la moitié de ce qu’elle était sous Pompidou et Guscard. Corrélativement, notre niveau de vie général a dramatiquement baissé. Par exemple, globalement, depuis 1981, les fonctionnaires ont vu leur niveau de vie amputé de 30 % dans les catégories B, et de près de 40 % dans la catégorie A et encore plus dans les échelles lettres. Méthode suivie : le point d’indice n’a pas été revalorisé selon l’érosion monétaire. Pour faire avaler la pilule, les éternels arguments ”moraux”, en réalité cyniquement immoraux : ”nous faisons en sorte de pénaliser le moins possible les plus modestes”, ce qui cache l’austérité sauvage pour tous.

    Regardez les chiffres, ouvrez les yeux :

    1) si on traduit la valeur du smic en OR, on constate que le smic, converti en poids d’or, a baissé de 25 % depuis 1960.

    2) Si Marine Le Pen arrive au pouvoir et tient sa promesse d’augmenter de 20 % les salaires voisins du smic, panique à bord chez les actuels dirigeants, car si seul le smic bénéficie de cette mesure, le nombre des fonctionnaires qui vont se retrouver payés au)-dessous du smic va êtres dramatiquement élevé ! donc il faudra soit les augmenter soit transformer leurs pleins emplois en emplois à temps partiel (ce qsue la loi actuelle interdit).

    3) Pour mémoire, voilà maintenant cinq ans que les retraites des fonctionnaires n’ont pas été augmentées de façon significative. Pourtant durant leur temps d’activité, ils ont cotisé proportionnellement à ce qu’ils gagnaient, il y a donc escroquerie dans le dévoiement du système de calcul des retraites.

    4) avec les règles votées sous la fausse droite et la vraie gauche, très peu de fonctionnaires pourront bénéficier d’une retraite à taux plein. Rien que par cet effet pervers, les fonctionnaires seront logés à la même enseigne que les plus déshérités des employés du privé, car leur pension ne serra même pas 50 % de leur meilleur traitement; Quand on va changer la règle actuelle par celle des 25 meilleurs années, nombre de fonctionnaires retraités vont se retrouver aux restos du coeur

    CONCLUSION

    Au lieu de dresser les gens les uns contre les autres, il faudrait se serrer les coudes pour virer une fois pour toutes notre actuelle classe politique qui nous a amenés là, un pays appauvri qui se peuple d’assistés, de mendiants, de chômeurs, qui n’offre plus que des emplois de moins en moins qualifiés (de nos jours, on sort du Lycée sans savoir ce qu’est unb cercle;….), qui va se retrouver incapable de faire fonctionner les industries de pointes créées sous de Gaulle, Pompidoi et Giscard. Dobc qui va devenir une colonie des anglo-saxons à composition multiculturelles avec forte prévalence de la religion musulmane. Ce n’est laps avec ça qu’on va prendre le train du bond technologique fantastique qui va transfigurer de façon incroyable le monde développé d’ici à dix ans, de sorte que le fossé avec les nations arriérées va devenir impossible à combler et ne serra pas dangereux du tout car ces technologies vont permettre à semonce développé de demain de se construire uns sécurité absolue par rapport aux peuples arriérés, qui seront donc dans l’incapacité totale de lui nuire. La seule question qui devrait hanter les esprits clairvoyants dans noter France devrait être celle-ci : dans dix ans, oui ou non ferons-nbous partie des peuopekls arriérés, totalement dépassés de façon irrattrapable par les nations développés qui auront continué à se perfectionner ?

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France