Toujours plus de glace en Antarctique

Pour la première fois, des chercheurs ont mesuré l’épaisseur de la glace en Antarctique et contrairement à ce que dit le GIEC, la glace ne fond pas, au contraire, elle est plus épaisse que ne le prévoyaient les estimations :

Articles liés

43Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 25 novembre 2014 @ 18 h 15 min

    Il n’y a PAS de RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ;

    Le GIEC a toujours menti: rempli de gauchistes, cet organisme est le seul “accrédité” par les médias…….. Donc il vaut “zéro”!

    Exemple de flagrants mensonges du GIEC :

    http://www.christianvanneste.fr/2010/05/26/manipulation-et-mensonge-du-giec/

  • Observateur , 25 novembre 2014 @ 18 h 31 min

    Précisez Alex.

  • ranguin , 25 novembre 2014 @ 19 h 12 min

    C’est une façon de toucher des subventions pour s’en mettre plein les “fouilles”. Les gauchistes ont tout compris.

  • Alex , 25 novembre 2014 @ 19 h 34 min

    Mon commentaire plus bas explique pourquoi le raisonnement ici porté est faux, ce qu’explique plus simplement @borphi.

  • eric-p , 25 novembre 2014 @ 19 h 45 min

    @Eric Martin

    Il y a un malentendu dans votre article.
    La manière dont vous l’avez rédigé laisse entendre que le GIEC s’est trompé de diagnostique sur la fonte des glaces.
    Malheureusement, il n’en est rien.

    Les experts en climatologie reconnaissent seulement s’être trompés sur l’évaluation de l’épaisseur de la glace à cet endroit précis.
    Ils n’ont jamais dit pour autant que l’épaisseur de la glace avait augmenté à cet endroit en utilisant les mêmes méthodes !
    C’est seulement un changement de méthode qui permet de réévaluer l’épaisseur des glaces à la hausse. Pour autant, la fonte des glaces en antarctique comme ailleurs se poursuit et est unanimement reconnue dans le monde entier…à part les autistes naturellement.

    La fonte des glaces est hélas une réalité et certaines populations dans le monde ont dû être évacuées
    (Îles Kiribati, populations esquimaux au Canada,etc…).

  • Observateur , 25 novembre 2014 @ 19 h 46 min

    La base de données de PIOMAS (Polar Science Center) indique l’évolution du volume de la glace arctique au cours des mois de Septembre successifs qui sont les mois durant lesquels l’extension de la glace est minimum.

    Le volume de la glace arctique en septembre a diminué jusqu’en 2012 puis est reparti à la hausse durant les deux dernières années. Le volume de la glace arctique durant le mois de Septembre 2014 est un peu inférieur à celui observé en 2008 mais il est supérieur à celui de tous les autres mois de Septembre depuis 2007 (inclus).

    A noter que, bien que l’extension minimale de la glace arctique soit, en 2014 assez proche de celle observée en 2013, son volume et donc, son épaisseur, a sensiblement augmenté en 2014 ce qui laisse présager une meilleure résistance lors de la prochaine fonte, en été 2015.
    Bien entendu, ceci va à l’encontre de la fameuse prédiction de “spirale mortelle” pronostiquée par les tenants du GIEC

    La température globale étant constante depuis 15 ans, ce retournement qui demande à être confirmé dans les années à venir ( l’expérience est juge de paix vs théorie) s’expliquerait par l’inertie (digne du principe de LeChatelier) thermodynamique.
    Rendez-vous en septembre 2015.

  • Gisèle , 25 novembre 2014 @ 19 h 56 min

    N’y aurait il pas des gagnants potentiels , face à la fonte des glaces des pôles ??
    N’y aurait il pas du gaz et du pétrole à exploiter pour s’en mettre plein les fouilles au détriment de populations sacrifiées ??

Les commentaires sont clôturés.