Répression de la Manif pour tous : l’UDI demande une commission d’enquête au Sénat

À côté des parlementaires UMP, le sénateur UDI de Paris Yves Pozzo di Borgo, présent à la manifestation de dimanche, s’est emparé du dossier. Hier matin, à 9h00, à l’ouverture du Conseil de Paris, il a annoncé que le groupe UDI-UC du Sénat demanderait une commission d’enquête, c’est chose faite aujourd’hui, puisqu’il a effectué un rappel au règlement dans ce sens à l’ouverture de la séance à 14h30.

L’UDI est d’autant plus concernée que Quentin Durand, membre du bureau national des jeunes du CNIP (composante de l’UDI) a été matraqué par la Police à proximité des Champs-Élysées alors qu’il était au sol. Des points de sutures lui ont été posés sur place. Le médecin lui a accordé trois jours d’ITT. Il a voulu porter plainte ce mardi, a été éconduit du commissariat du XVe arrondissement puis de l’IGS (la police des polices). Ayant décliné son appartenance politique et le fait d’avoir prévenu un parlementaire, il a été convoqué cet après-midi à l’IGS…

Articles liés

28Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • John Fox , 26 mars 2013 @ 17 h 20 min

    Pour pouvoir déposer plainte devant la CEDH, il faut que tous les recours internes aient été épuisés, c’est-à-dire qu’il faut avoir été débouté par la Cour de cassation!

  • Kuusinen , 26 mars 2013 @ 17 h 35 min

    Vous êtes d’une naïveté désespérante. Combien de fois faudra-t-il vous expliqué que les débordements n’avaient rien avoir avec des soit-disant « extrémistes » c’étaient juste des personnes qui ont profité d’une brèche pour avancer. Et les flics ont bilés dans le tas, comme là expliqué un ex gendarme sur ce même site.

    De plus je vous sommes de retirés ce que vous dîtes des monarchistes. Qui sont plus pacifiques que les socialistes, et complètement étranger aux fachistes. Qui plus est, et je tiens a vous le rappeler, le fachisme est une doctrine mêlant socialisme et nationalisme. Alors s’il vous plait la prochaine fois, avant de répéter en bêlant ce que les journaux veulent que vous disiez, examinez les définitions des mots et donner leur un sens qui vient du dictionnaire et non de l’imagination de quelque trublion.

  • Kuusinen , 26 mars 2013 @ 17 h 43 min

    Ce mouvement ne pourra avoir comme chef. Qu’un homme qui osera parler en disant la Vérité, et en parlant en toute honnêteté. Ce mouvement ne pourra avoir comme chef une personne qui sera capable de concevoir, que ce qui est entrain d’arriver n’est pas du seulement au projet de loi Taubira. Mais que ces évènements mettent au jour un problème de fond sur le fonctionnement démocratique de ce pays.
    Et enfin ce mouvement ne pourra avoir comme chef une personne capable de se défaire entièrement du politiquement correct.
    Ce qui me fait dire pour l’instant qu’il n’existe personne, aujourd’hui, dans la classe politique, qui pourrait tenir ce rôle de chef.

  • Charly , 26 mars 2013 @ 18 h 09 min

    D’abord on n’écrit pas “fachisme” mais “fascisme” qui vient de “faisceaux”. Quand on veut faire savant, il faut d’abord savoir écrire.
    Ensuite, Mussolini, le fondateur du fascisme, a bien été président du Conseil du ROYAUME d’Italie…

    La plus grand partie de ces manifestants du 24 mars, en effet, était composée de familles paisibles mais il y avait aussi quelques petits conards, à la tête chaude, adeptes de thèses anti-républicaines.

    D’autre part, j’en ai assez de lire des propos de gens qui confondent la nature du régime avec les dirigeants de ce régime.
    – Le parlementarisme existe en république comme en monarchie.
    – Idem pour la dictature.

  • hector galb. , 26 mars 2013 @ 18 h 27 min

    Il y a le matraquage normal, et puis il y a le matraquage politique.
    Que naisse le soupçon que tu aies pu être ciblé et matraqué en vicelard pour ce que tu es (UDI, étranger, race, couleur de peau, etc) et aussitôt te voilà sur-considéré !

  • prébois , 26 mars 2013 @ 21 h 28 min

    @Charly : On peut aussi dire qu’Hitler était socialiste. Quant aux connards (ceux qui voulaient utiliser la violence), ils avaient été dénoncés par les manifestants à la police qui n’a rien fait.

Les commentaires sont clôturés.