SONDAGE | Barjot, stop ou encore ?

Alors que Frigide Barjot fait l’objet de critiques virulentes depuis 24 heures, Nouvelles de France souhaite connaître votre opinion.

[poll id=”34″]
Merci de noter que, réalisé sans échantillon représentatif, ce sondage n’a qu’une valeur indicative. Il donne seulement une idée des opinions ou de la situation déclarée des lecteurs réguliers et occasionnels des Nouvelles de France.

Articles liés

239Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Creuxduloup , 26 mars 2013 @ 8 h 02 min

    Je suis emplie d’admiration pour cette femme. Je pourrais être largement sa mère et serais fière qu’elle soit ma fille.
    Maintenant, sa méthode a peut-être atteint sa limite. Nous ne viendrons plus manifester de la même façon, les vieux, un peu fatigués quand même, et nos enfants ” fauchés” , leur budget vacances écorné par le prix des déplacements…
    Il faut trouver une autre méthode et mener la lutte sur un autre plan plus local. Envoyer à la poubelle la propagande du gender dans nos écoles, cela commence…
    Je suis sûre qu’elle a des idées en réserve… Et elle n’est pas seule. Nous sommes derrière elle.
    Si elle pouvait être reçue par Obama, ( on en parle) quelle gifle cela serait pour nos dirigeants…

  • Charly , 26 mars 2013 @ 8 h 05 min

    Quand on traite de “fachos” une partie de la population manifestante, ce qui permet aux CRS de l’Élysée de charger : stop !
    On la remercie bien pour ce qu’elle a fait. Mais maintenant il faut qu’elle laisse la place si elle veut que le mouvement se poursuive.

  • Marès , 26 mars 2013 @ 8 h 08 min

    La ténacité doit continuer sans se laisser isoler. La Pologne, la Tchécoslovaquie… ont eu raison de régimes beaucoup plus aveugle en s appuyant avec persévérance et fermeté, sans violence sur le DROIT. Est il conforme à la démocratie de subordonner le vote d un député à la discipline de groupe qui lui même s attache à réaliser les “promesses” d un candidat à la présidence de la République. En Tunisie et ailleurs cela s appelle une dictature et non une démocratie. D autre part de nombreux accords internationaux antérieurs doivent interdire cette loi improvisée par des incompétents inconscients.

  • Christian Moignet , 26 mars 2013 @ 8 h 15 min

    Il s’agit de rassembler ses forces, alors pas de critique stérile dont profite l’adversaire !

  • conneriephobe , 26 mars 2013 @ 8 h 43 min

    Evidemment qu’il faut la remercier pour ce qu’elle a fait car sans elle, ce formidable réveil du peuple français n’aurait pas eu lieu.

    Le mouvement va se poursuivre en s’intensifiant, c’est une certitude car si comme Goupille le dit plus haut, la police annonce le chiffre (à confirmer) HISTORIQUE de 1,8M de participants, ce soulèvement populaire et pacifique n’est pas prêt de s’arrêter.

    Alors si vous ne voulez plus d’elle, vous mettez qui à la place ???

    Un politique qui a pris le train en marche quand il a vu que le peuple malgré tous les obstacles et les trahisons refusait de se soumettre ?

    Ou vous continuez à accorder votre confiance à cette femme courageuse qui n’a pas ménagé sa peine, forte de ses convictions et de sa Foi et qui a réussi le tour de force de rassembler près de 2 millions de français (il faut aussi prendre en compte tous ceux qui n’ont pas pu se déplacer) de tous bords pour défendre une cause juste et légitime, à savoir les droits de l’enfant.

    Ok, elle a une dégaine et une gouaille bien à elle et elle en agace plus d’un. Mais qui parmi nous aurait eu les cojones de réaliser ce qu’elle a fait ?

    Qui parmi nous se sent l’âme d’un leader et aura le courage et la volonté de prendre la tête de cette nouvelle armée ?

    Avis aux amateurs.. ou plutôt aux professionnels. On vous attend.

  • LUC+ , 26 mars 2013 @ 8 h 46 min

    Ce matin sur RMC CHEZ JJ BOURDIN le représentant ‘FORCE OUVRIERE de la POLICE NIE LES VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS !!!!! vOIL0 A QUOI LES SOCIALISTES EMPLOIENT L .EXTREME GAUCHE!!!

  • baronne , 26 mars 2013 @ 8 h 52 min

    D’accord avec vous, Creuxduloup.

    Sa méthode a sans doute atteint sa limite.

    Comme dans les milieux professionnels – et politiques- un recadrage s’impose, sans doute.

    Mais pour ne pas faire plaisir à nos adversaires, il ne faut pas faire une scission dans notre grand Rassemblement.

    Comprendre simplement SES objectifs ? Expliquer clairement NOS attentes.
    Dans nos rangs, il y a nombre de vrais militants aguerris, non ?

    A court terme, notre but, ici, en province c’est : LE BOYCOTT de l’allocution du président Hollande.
    ****** essayons de créer un JEUDI NOIR pour l’Élysée. ******
    Moins d’audience, à la hauteur de notre déception.

    Monsieur boycott nos demandes, nos prières ! Nous le BOYCOTTONS.

    D’accord ?

    Belle journée. Nous sommes du bon côté, nous !

Les commentaires sont clôturés.