Thaïlande : une paire d’homosexuels obtient la garde d’un bébé né par GPA (qu’ils ont donc privé de leur maman)

A vomir. Une paire d’homosexuels hispano-américains bloquée en Thaïlande avec son bébé de 15 mois né d’une mère porteuse thaïlandaise, qui contestait son départ, a obtenu mardi 26 avril gain de cause devant un tribunal de Bangkok. L’enfant va être privé de sa maman, ils ont tout gagné…

Autres articles

30 Commentaires

  • HuGo , 26 Avr 2016 à 20:01 @ 20 h 01 min

    Le respect de la loi naturelle est un combat universel et devrait concerner au premier chef les chrétiens et les juifs, mais il affecte tous les Hommes. Jamais l’humanité n’a osé nier la Loi naturelle. C’est le péché de ce monde dévoyé. Où allons- nous nous perdre ?

  • Lorong , 27 Avr 2016 à 3:53 @ 3 h 53 min

    Le respect de la loi naturelle? Vous refusez je suppose de vous soigner lorsque vous tombez malade.

  • Cap2006 , 27 Avr 2016 à 7:16 @ 7 h 16 min

    L’hypocrisie des tenants de la loi dite “naturelle” , c’est qu’en refusant de le contenir, de l’encadrer, chez nous, dans nos pays occidentaux, ils encouragent les trafics … Chez d’autres, avec encore plus de dérives.

    Dans cette histoire, il faut noter que la mere porteuse ne s’est pas soudain prise d’attachement affectif avec ce bébé par la magie de la grossesse… Elle a juste appris que le couple était en fait homosexuel, et c’est cela qui lui était insupportable.

  • André & Nadine , 27 Avr 2016 à 7:21 @ 7 h 21 min

    Pour monde…!

  • Vautrin , 27 Avr 2016 à 8:06 @ 8 h 06 min

    Très bien d’utiliser l’expression “paire d’homosexuels”. On ne peut pas, en l’occurrence, parler de “famille” ni de “ménage” (sauf, dans ce dernier cas, en employant “petit ménage”). On ne pourrait non plus parler de “couple”, notion d’abord biologique impliquant des êtres complémentairement sexués.

    Ceci dit, cette lamentable histoire nous montre jusqu’à quel niveau d’ignominie peuvent descendre certains humains. Certains parlent de “progrès”, je dis : “dégénérescence”.

  • Cap2006 , 27 Avr 2016 à 8:33 @ 8 h 33 min

    Je suis très surpris que votre définition du couple soit conditionnée à une sexualité ( peut être avez vous des précisions sur les positions autorisés ?)

    Pour moi, il y a une dimension affective, le partage d’un projet de vie permettant à ses membres de s’épanouir d’évoluer de s’aider dans les difficultés et de feter les joies , le souhait de fonder un foyer solide stable pour y accueillir un ou plusieurs enfants, …

    Enfin des choses bien moins importante que les préférences sexuelles, qui vous obsèdent tant.

    Se mettre en ménage est une mutualisation des moyens, une sorte de cdd affectif, et solidaire. Pas forcement avec des liens sexuels…

  • Véronique , 27 Avr 2016 à 9:15 @ 9 h 15 min

    Ce petit est forcément attaché à sa mère mais ça ne compte pas pour les militant du droit à l’enfant. Cette paire d’ égoïstes va vite déchantée face à la souffrance profonde de cet enfant .

Les commentaires sont fermés.