Le Pape exhorte les jeunes à «sortir dans les rues»

Jeudi, dans la cathédrale Saint Sébastien de Rio de Janeiro, devant quelque 30 000 argentins participant aux JMJ, le Pape François a incité les jeunes à « sortir dans les rues » et à « mettre la pagaille ».

« J’aimerais vous dire une chose. Qu’est-ce que j’attends comme conséquence de la Journée mondiale de la jeunesse? J’espère de la pagaille! Va-t-il y avoir de la pagaille ici? Oui! Est-ce qu’ici à Rio il va y avoir de la pagaille? Oui! Mais je veux de la pagaille dans les diocèses! Je veux que vous alliez à l’extérieur! Je veux que l’Eglise sorte dans les rues! Je veux que nous nous gardions de tout ce qui est mondanité, installation, de tout confort, de tout cléricalisme, de toute fermeture sur nous-mêmes. Les paroisses, les écoles, les institutions, sont appelés à sortir! S’ils ne sortent pas, ils deviennent une ONG et l’Eglise ne peut pas être une ONG », a déclaré le Pape argentin.

Et de poursuivre : « Que les évêques et les curés me pardonnent, si ensuite quelqu’un met la pagaille, mais c’est un conseil… merci pour ce que vous pouvez faire. Regardez, je pense qu’en ce moment, cette civilisation mondiale est allée trop loin, est allée trop loin! Parce que le culte fait au dieu de l’argent est tel! Nous assistons à une philosophie et une pratique de l’exclusion des deux pôles de la vie qui sont les promesses du peuple. Et justement, parce qu’on pourrait penser qu’il pourrait y avoir une sorte d’euthanasie cachée. C’est-à-dire : on ne s’occupe pas des personnes âgées! Mais il y a aussi cette euthanasie culturelle: ne les laissez pas parler, ne les laissez pas agir! Et l’exclusion des jeunes: le pourcentage de jeunes qui sont sans travail, sans emploi, est très élevé! C’est une génération qui n’a pas l’expérience de la dignité gagnée par le travail. Autrement dit, cette civilisation nous a conduits à exclure les deux pointes qui sont notre avenir! ». Le Pape François a ainsi conclu son discours en incitant les jeunes à « sortir » et à « se mettre en valeur » . Il est nécessaire de « se battre pour les valeurs, se battre pour les valeurs ! », a-t-il martelé.

Autres articles

151 Commentaires

  • Diex Aïe ! , 26 Juil 2013 à 17:22 @ 17 h 22 min

    On y est dans la rue Saint Père !

  • K . , 26 Juil 2013 à 18:10 @ 18 h 10 min

    Bah maintenant, il faut troquer le drapeau lmpt pour un crucifix.

  • Charles , 26 Juil 2013 à 18:13 @ 18 h 13 min

    Nous sommes en plein délire.

    Comment un pape peut il souhaiter “mettre la pagaille”???.

    Les veilleurs debout font un excellent témoignage
    mais ne mettent pas la pagaille pour autant.
    ceci est précisément leur force face à la farce des UMPSM.

    Notre 1ere difficulté est une difficulté intérieure globale
    que seule la boite à outils des sacrements peut maitriser.
    Encore faut il que nous prenions le temps de la découvrir et de l’utiliser.

    On replonge dans le délire de l’homme nouveau,
    comme dans les années 50 avec les pretres ouvriers
    qui y perdirent leur foi et leur Ame.

    Ce pape est bizarre:

    Il vient de nommer comme nouveau patron de la banque du Vatican
    un monseigneur pervers sexuel pris la main dans le sac
    avec un adolescent prostitué notoire et piégé dans un ascenseur en panne.

    Il est incapable de dire explicitement que tout enfant adoptable
    a le droit a la parentalité naturelle du père et de la mère.
    En d’autres termes,la parité parentale est un droit naturel pour tous.

    Il est incapable d’exiger que tous les catholiques obtiennent
    une protection sociétale spécifique pour toute femme enceinte
    en particulier pour celles qui se trouvent dans un cursus éducatif.

    Il est incapable de définir un cahier des charges
    de la part de tous les eveques du monde pour pouvoir se dire catholique.
    etc etc

  • Christiane , 26 Juil 2013 à 18:16 @ 18 h 16 min

    Je n’apprécie pas tellement l’appel à la pagaille du pape François, cela ressemble trop
    à ce que les tenants du NOM voudraient allumer partout, comme ce qui se passe en Syrie, en Egypte, en Tunisie et en Libye. J’aurais compris s’il avait incité les Chrétiens à s’opposer à la décadence morale, aux manipulations mondialistes- maçonniques pour leur faire accepter tout ce qui est contraire à l’enseignement de l’ Eglise; j’aurais compris s’il avait laissé entendre que Rome et tous les ecclésiastiques du monde entier s’uniraient à eux, pour aussi lutter contre les persécutions dont les Chrétiens sont l’objet.
    Mais non, il n’a pas dit un mot à ce sujet. Dans le combat qui s’annonce, il ne faudra compter que sur l’ Eglise Traditionnelle et peut-être sur quelques prêtres et évêques conciliaires qui se rapprocheront de nous, ayant accepté la vérité qui ne pourra être occultée.

  • monhugo , 26 Juil 2013 à 18:42 @ 18 h 42 min

    Je ne sais pas si la traduction est fidèle, mais si c’est le cas, cette répétition de “pagaille” (façon anaphore à la Hollande – “Moi, président”) me paraît à moi aussi peu appropriée. On dirait (mutatis mutandis) un D.J parlant de “mettre le feu ce soir, oui..”

  • esprit libre , 26 Juil 2013 à 19:33 @ 19 h 33 min

    Oui.
    Je ne réagis pas négativement car je pense que trop de catholiques ont des complexes, en tout dans plusieurs pays d’Europe occidentale, et restent trop dans leurs chapelles et leurs sorties de messes !
    Plein de jeunes sont dehors, veillent assis ou pas et mettent la pagaille dans la Hollandie dont ils veulent la fin et au plus vite car ce pays agonise !

  • Elsebou , 26 Juil 2013 à 19:54 @ 19 h 54 min

    faites du bruit (barulho) et non mettez la pagaille. C’est un peu différent, François n’est pas un agitateur qui veut mettre le bordel mais que les jeunes catholiques fassent du bruit car ils existent dans ce monde et représentent l’avenir face au nihilisme, au marxisme, au socialo-communisme, au fascisme, au hollandisme et à l’islamisme qui lui fout la pagaille! Les Veilleurs font du bruit aussi non pas eux mais ils dérangent et les bobos gaucho font du bruit à les voir tels des temoins du Christ

Les commentaires sont fermés.